Le marae Mata o Rehua, qui mesure 20 m de longueur sur 4 m de largeur environ, est délimité par des pierres posées sur chant . Les pierres sont des dalles de coraux. Une pierre posée sur chant se situe à l’angle nord ouest. On trouve également un gros Tamanu dans cet angle. La structure est très dégradée à cause de la proximité de la route.

La description des restes de ce monument ne permet pas de dire avec exactitude que celui-ci est le marae mata o rehua. Le seul indice est le nom de la terre qui est mata o rehua. Par ailleurs aucune pierre dressé ou reste de ciste n’a été retrouvé. Aussi, d’après le relevé, il est possible que nous soyons en présence d’une structure d’habitation. En effet, l’habitat des Tuamotu de l’ouest comportait toujours une longue maison, un lieu de réunion tahua et un point d’eau. Tous ces éléments étaient associé le plus souvent à un marae.

Des vestiges tels que les maite (fosses à culture) se situent d’ailleurs à moins de 1 000 m de ce site. Selon un des informateurs d’Ottino qui tenait ces informations de son grand-père qui vivait à Niau ; celui ci explique  » les longues maisons étaient fragmentées par des cloisons légères en de sorte de loges, abritant les femmes et leurs enfants en bas ages. L’intérieur était couvert de iriiri.  »

Il est peut être probable que nous soyons en présence de ces types de maison. Cette maison était sûrement associé au marae mata rehua. Mais la tradition orale note bien que ce marae se situait à proximité du marae de Tafai qui se trouve approximativement à moins de 200 m.

Les fare roa servait d’habitation à un ati ou un opu (famille). Il semble que ces structures soient fragmentées par des cloisons légères en des sortes de loges ; pour séparer les deux sexes.

Commentaires

Source :

Paul NIVA 2007
Paul OTTINO 1964
Photo M.D - DIREN 2011 


2018-08-08T16:55:08+00:00Categories: Marae, Niau, Tuamotu|