La Patate douce, Umara, est le tubercule d’une plante polynésienne provenant d’Amérique du Sud, preuve des contacts anciens et probablement très ponctuel entre les Polynésiens et les Amérindiens.

La patate douce n’est pas apparentée à la pomme de terre, mais aux plantes ayant des fleurs en forme de clochettes. Selon la variété, sa chair et sa pelure (mince et comestible) peuvent être blanches, jaunes, orange ou pourpres.

Elle doit son nom de « patate » à nom botanique Ipomoea batatas.

Douce et légèrement sucrée

La patate douce se mange toujours cuite comme la pomme de terre. Elle peut être cuisinée en purée, en croquettes, en chips, en gratin et en soufflé. La purée de patate douce violette est utilisée en cuisine moderne, pour son gout et sa couleur. Elle est très appréciée des enfants qui s’amusent à verser dessus des gouttes de citron pour faire virer la couleur au rose. La patate douce, grâce à sa saveur sucrée, est utilisée également pour la confection de gâteaux, tartes et biscuits. On prépare les jeunes feuilles de la patate douce en les faisant rapidement bouillir puis en les mélangeant avec du lait de coco.

Purée de patates douces mauves

Purée de patates douces mauves

Plancha de patates douces.

Plancha de patates douces.

Tarte à la patate douce mauve

Tarte à la patate douce mauve

Propriétés nutritives

La patate douce est une excellente source de vitamine A et de potassium. Elle contient de la vitamine C et de la vitamine B6. Plus elle est colorée, plus elle contient de vitamine A. Elle est plus riche en amidon que la pomme de terre (jusqu’à 18 % selon les variétés), mais elle contient sensiblement la même quantité de glucides.

Propriétés médicinales

Ses propriétés antioxydantes protégeraient des maladies liées au vieillissement et des cancers. Un cataplasme de feuilles de patates douces est utilisé en médecine traditionnelle pour calmer les effets des brûlures légères ou des piqûres d’insectes.

Sa grande richesse en substances antioxydantes lui donne des vertus protectrices contre les maladies cardio-vasculaires, certains cancers et la cataracte. Son taux élevé de vitamine E est par ailleurs bénéfique pour la peau, le coeur et la fertilité. Enfin, sa bonne teneur en fer en fait une alliée pour lutter contre l’anémie.

La patate douce contient des hormones proches des hormones sexuelles humaines mâles et elles réveilleraient ainsi le désir chez les femmes. Elle est aussi composée d’alcaloïde, substance aux effets hallucinogènes…

Commentaires

Source :

Avec la collaboration de Hinau Isabelle GUITTENY – BTS tourisme Tahiti AGTL – décembre 2010.
Cuisine à la plancha : Des patates douces quels termes péjoratifs
Jean-François Baré. Société des Océanistes n°233. L’énigme de la patate douce. Scénarios historiographiques dans le Pacifique

2018-05-01T16:43:27+00:00Categories: Fruits de Tahiti|