Un agrume peu connu mais bien utile.

Le Combava ou Remene (citrus hystrix) est un agrume très ancien, proche voisin du citron vert, reconnaissable à sa teinte vert profond et sa texture grumeleuse. Son nom vient de celui de l’île indonésienne «Sumbawa » située à l’est de Bali, dont il est originaire. Il a été introduit récemment dans les îles du Pacifique Sud.

La Combava un citron vert à bosses

Le Combava est facilement reconnaissable par ses feuilles très largement ailées et pourvues d’un rétrécissement central. Les fleurs sont petites, blanches violacées et parfumées. Le fruit, le Combava, est un citron vert, bosselé, à la peau grumeleuse, avec des bosses. C’est pourquoi il est surnommé le « citron à bosses ». Ce fruit a un arôme très intense, avec notes de citronnelle, de citron vert et de pin.

Utilisations alimentaires

Le jus du combava qui est trop acide est peu utilisé, ce sont l’écorce et les feuilles qui sont employées en cuisine. L’écorce est transformée en confiture et en fruits confits. Les zestes râpés agrémentent depuis longtemps nombreux plats des cuisines asiatique et créole, mais ont depuis conquis la grande cuisine gastronomique. Les feuilles servent à parfumer le punch, les soupes et les plats sautés. Les jeunes feuilles sont finement broyées et ajoutées aux salades et saupoudré sur les currys.

Propriétés médicinales

Le jus de Combava stimule les défenses immunitaires et à des actions diurétique, dépurative et reminéralisante. C’est un antiseptique et antibactérien efficace. Le jus appliqué sur la peau guérit les dartres et l’eczéma. Une potion à base de zestes de Combava écrasés était donnée aux bébés pour leur servir de purge et d’expectorant.

Utilisations traditionnelles

Les tahitiennes et marquisiennes se lavaient les cheveux ou plutôt se les rinçaient avec le jus de ce citron à bosse qui les rendait plus brillants. Le jus était utilisé comme traitement du cuir chevelu et des pellicules. Le combava était utilisé également comme déodorant en se frottant les aisselles avec la peau. Le fort parfum du zeste surmontait les odeurs naturelles.

Le jus servait aussi à nettoyer certaines taches des pupitres en bois des écoles.

Découvrez les autres variétés de citrus

Sur la photo : A gauche, le Cédrat (citrus medica) ; au milieu le Combava ou Remene (citrus hystrix) ; en haut l’Orange de Tahiti (citrus sinensis) et devant deux citrons verts de Tahiti (citrus aurantifolia). Ces fruits proviennent du jardin du Manotel à Rurutu.

Commentaires

Source :

Olivier BABIN. FTV n°41
Photo Rita Willaert

2018-02-25T11:08:23+00:00Categories: Fruits de Tahiti, Jardin de senteurs tahitiennes|Tags: |