Une histoire d’amour. C’est l’histoire d’un jeune homme de Pitohiti qui se trouvait tous les jours au haut d’une falaise pour regarder la plage.

Lorsque l’envie lui prenait d’aller à la plage il sautait à un endroit appelé aujourd’hui  Faa Taueue, de là à Faa Taofirifiri . Puis il marchait sur une falaise surnommée Otiatia qui appartenait à Taiatua. Taiatua signifie le dieu Tai. Son fils s’appelle Tairea, sa femme Rea. Comme il pleura sa chère femme, on l’appela Tairea (on pleura la nuit).

Pitohiti dit qu’il désirait Raveatia comme épouse, et à cet endroit là se trouvait un pied de Atae (arbre aux baleines). Cet arbre était leur lieu de rendez-vous parce qu’il était situé à un endroit bien dégagé, et à l’abri de cet arbre on a une belle vue sur Moorea, la mer, l’océan.

Ce lieu était également un petit nid d’amour pour nos tourtereaux. Souvent il scrutait la passe de Teatao. Il y avait un corail là. Lorsque la mer se gonflait au-dessus de ce corail, c’était le signe que la femme tant désirée de Pitohiti arrivait. Lorsque la vague se brisait, elle emportait la femme dans la grotte de Tapene. De là elle courait rejoindre Pitohiti au pied de l’arbre à Tahara’a.

Note : Cet arbre est le fameux One tree hill de Cook

Commentaires

Source :

Dany CARLSON CPSH Tradition orale 1999


2016-04-04T16:45:31+00:00Categories: Légendes des îles du Vent, Mahina, Tahara’a, Tahiti|