Les pirogues, va’a tira, de 200 à 300 personnes servaient principalement à la pêche au thon. Elles partaient pendant deux à trois semaines. Les grands tahu’a (prêtre) à bord, attiraient les poissons.

Les grandes pirogues venaient butter sur le mamelon de la plage en provoquant des gerbes de sable, d’où le nom de Taa One, le sable s’éparpillait.
Taaone, là où la pirogue s’est plantée !

Lorsque les va’a tira arrivaient au Taone chargés de leur pêche, les poissons étaient distribués à la population de Fare Arue. On ne pouvait les vendre.

En bord de mer, Il y avait de nombreux purau (mau) sur lesquels les oiseaux de mer venaient se percher (te mau manu) d’où le nom de taaonoamai.

La plage du Taaone à Pirae en 1965

La plage du Taaone à Pirae en 1965

La plage du Taaone, Pirae lors du cyclone Oli en fevrier 2010 . Photo Fabien Chin

La plage du Taaone lors du cyclone Oli en février 2010 . Photo Fabien Chin

Commentaires

Source :

TAURATUA Noël – Mairie de PIRAE Commission Culture.


2017-08-14T15:30:55+00:00Categories: Pirae, Plage, Taaone, Tahiti|