L’eau potable est une denrée rare dans les atolls. Les habitants ont creusé des puits pour récupérer l’eau de la lentille d’eau douce qui se trouve souvent sous les motu (îlot). Mais cette lentille est fragile. Si l’on pompe trop d’eau, l’eau douce de la couche supérieure est remplacée par l’eau saumâtre, et il faut plusieurs années pour que le phénomène initial se reconstitue.

Souvent, les eaux usées des toilettes, sont évacuées dans le sol par des puisards qui, très proches de la lentille d’eau, ne peuvent donc jouer efficacement leur rôle de filtre. Petit à petit, la nappe d’eau se pollue avec des résidus fécaux. Ce phénomène rend l’eau des puits inconsommable dans les zones urbanisées.

 

Commentaires

2016-10-20T08:09:00+00:00Categories: Fakahina, Hokikakika, Puits / Citerne, Sites historiques, Tuamotu|