Le sapotillier est un arbre fruitier originaire d’Amérique latine et des Caraïbes. Les plus grand peuplements naturels se rencontrent dans la presqu’ile du Yucatan, dans la région ou prospérait l’empire maya. Il fut introduit à Tahiti en 1846 par l’amiral Hametin. Son fruit comestible est la sapote, sapotille, tapoti en tahitien.

Description botanique

Le sapotillier (Manilkara zapota) est un arbre lactifère de 10 à 15 mètres de hauteur au bois très dur et résistant. Ses feuilles elliptiques, alternes ou presque opposées, sont amassées aux extrémités des branches. Le fruit, la sapotille ou sapote, est formé de baies ovales de 5 cm, avec une peau rugueuse et marron. La chair de couleur crème à brune est globuleuse, fondante, molle et sucrée avec un parfum de miel et de jasmin. Le fruit contient plusieurs graines dures de couleur marron et blanche avec un crochet, qui peuvent être dangereuses si on les avalent.

Usages culinaires

La sapotille ou sapote, se mange mûre, de préférence fraiche, « à la coque » simplement coupée en deux, la peau non comestible servant de coquille. La chair de ce fruit est de couleur brune à maturité, très sucrée et comparable à du caramel. Elle se consomme en salade de fruits, en sirop ou en confiture.  En ajoutant du sucre, la couleur brune de la chair devient rouge.

Propriétés médicinales

La sapotille est utilisée pour combattre les diarrhées et les dysenteries. Les graines contiennent une huile non siccative.

Autres usages

L’écorce de l’arbre contient une sève gommeuse, appelée le chicle que les mayas et aztèques faisaient bouillir et préparer en petits morceaux à mâcher. Plus tard, un nouveau type de chewing-gum fut créé par un américain en mélangeant cette sève avec du sucre.
Le bois du sapotillier de couleur rouge profond, solide et durable, qui a été employé pour les linteaux et les poutres dans les temples mayas, est utilisé en ébénisterie Les graines étaient brûlées pour parfumer l’intérieur des palais indiens.

Toxicité

L’ingestion de plusieurs graines de Sapotille, dont l’amande contient de la saponine, provoque des douleurs abdominales et des vomissements.

Commentaires

Source :

Hinau Isabelle GUITTENY – BTS Tourisme AGTL Tahiti – décembre 2010

2016-07-19T13:06:51+00:00Categories: Fruits de Tahiti|