Le Palais du Gouverneur, ou Hôtel du gouvernement se trouvait à l’emplacement de l’actuelle résidence du Haut Commissaire de la République, place Tarahoi, à l’extrémité de la rue du Petit-Thouars.

C’était une grande habitation de bois, de 18 m sur 17 m et haute de 12 mètres, construite à Paris qui a été embarqué en pièces détachées et réédifiée en 1843 à Papeete pour servir de « résidence aux commissaires que la France entretenait auprès de la royauté tahitienne ».

Au rez-de-chaussée se trouvaient le service du Chiffre, les bureaux du chef de cabinet et une salle de billard. Le bureau du gouverneur et la résidence privée du Gouverneur et de sa famille étaient au premier étage. En 1858, son pourtour est pourvu de jalousies mobiles, ce qui a notablement modifié l’aspect extérieur du bâtiment. Un bassin avec des poissons rouges, un jardin potager soigné par les prisonniers de la ville, et un tennis l’agrémentaient.

On vécut là, les grandes heures de la donation de Tahiti à la France, le bombardement de 1914, et les tragi-comédies de la France libre en 1940… Mais, dès 1930, le gouverneur Bouge se plaignait de risquer sa vie à chaque instant en passant au travers des planchers termités, et prétendait que seules les couches de peintures maintenaient la cohésion de l’édifice.

L’hôtel du gouvernement a été démoli en 1966, pour faire place à l’actuelle résidence du Haut Commissaire de la République en Polynésie française.

Commentaires

Source :

Bengt Danielsson, Le Mémorial polynésien 1979
Patrick OReilly

2016-10-20T08:08:01+00:00Categories: Papeete, Papeete d'antan, Tahiti, Tarahoi|