Cette ancienne maison en bois, située en face de l’Institut Malardé, était l’une des dernières anciennes maisons en bois de Papeete. Elle a appartenu à l’écrivain américain Charles Nordhoff, l’un des deux auteurs des « Révoltés de la Bounty » qui l’a construite de ses mains dans les années 1920 et y a vécu dix huit années auprès de son épouse et ses enfants. Elle a malheureusement été démolie en 2012 pour faire place à une résidence de cinq étages.

Même si elle a été toilettée de plusieurs couches de peintures successives, cette demeure de plus de quatre vingt dix années d’existence avait conservé son aspect d’antan et son cachet. D’une surface d’environ 100 m², elle se composait d’un salon, d’une petite cuisine, de deux chambres contiguës et d’une salle de bain.

La maison montée sur pilotis en raison de l’instabilité du terrain était construite entièrement en bois de pin, sa structure, les parements extérieurs et intérieurs des murs et le plancher. L’escalier de l’entrée, composé à l’origine de quatre marches, n’en comprenait plus que trois ce qui démontre l’affaissement ou le tassement de sol.

Charles Nordhoff

Charles Nordhoff est né à Londres (GB) en 1887. Diplômé de Harvard à 22 ans, il travaille pour son père dans les différentes usines qui lui appartiennent. Lors de la Première Guerre Mondiale éclate, Nordhoff s’engage auprès du service des ambulances en France, où il devient pilote de l’escadrille Lafayette avec un certain James Norman Hall. La guerre terminée, Nordhoff reste sur Paris où il rédige avec James Norman Hall un ouvrage sur l’histoire de l’escadrille Lafayette, le Lafayette flying corps. Les deux hommes s’installent ensuite à Tahiti et écrivent leur second ouvrage Faery, terres des mers du Sud, sous la forme de feuilleton dans le magazine Harper.

En 1920 Charles Nordhoff épouse Vahinetua a te Ara a Tamata dont il aura six enfants. Il rapportera aussi d’un séjour aux Etats-Unis deux tortues des Galapagos qui lui sont offertes par le Gouverneur de Pennsylvanie, Pinchot. Dix années plus tard, il fera don de ses tortues aux Musée de Tahiti et des Iles situés à Papeete. Ces tortues sont aujourd’hui au jardin botanique de Tahiti à Papeari.

En 1928, il rédige l’Epave. En 1930 Nordhoff et Hall se consacre à la trilogie de la Bounty, Les révoltés du Bounty en 1932, Les hommes contre la mer en 1933 et Pitcairn’s island en 1934. En 1936, ils rédigent l’Ouragan. Cette même année, le 21 août, Charles Nordhoff divorce de Vahinetua, rentre aux Etats-Unis en 1938 et décède le 10 avril 1947, Charles Nordhoff décède à l’âge de 60 ans à Montecito en Californie.

 

Joany Hapaitahaa (Service de la culture et du patrimoine) – Yves Babin (mairie de Papeete) – Charles Gillet

Commentaires
2016-10-20T08:08:22+00:00Categories: Maison ancienne, Paofai, Papeete, Tahiti|