L’Aristoloche géante est une liane tropicale avec une énorme fleur carnivore, originaire du Brésil, qui a été introduite en 1924 puis en 1937 par Harrison Smith pour la planter dans son jardin botanique de Papeari (Tahiti). Son nom vient du grec aristos (le meilleur) et lokhos (accouchement) car cette plante aurait des vertus analgésiques pour faciliter les accouchements. Le nom commun anglais Dutchman’s pipe fait allusion à la forme des anciennes pipes des marins hollandais.

L’aristoloche, une plante carnivore

L’ Aristoloche géante est une liane grimpante, aux tiges grêles et aux feuilles triangulaires à arrondies de 15 cm de longueur, d’un vert clair. Globuleuse à la base, la fleur de l’Aristolochia, se prolonge par un tube se terminant pas un grand cornet triangulaire de couleur vive pourpre avec de nombreuses taches blanches. C’est l’une des plus grandes fleurs.

Cette fleur odorante attire les insectes qui sont ensuite piégés dans les nombreux poils qui tapissent l’intérieur du tube, puis tombent dans un réservoir.

Aristoloche géante - Aristolochia, la fleur carnivore

Toxicité

Toute la plante est toxique par la présence d’acides aristolochiques qui peuvent conduire à une insuffisance rénale par néphrite interstitielle. Plusieurs cas ont été signalés par confusion d’Aristolochia fanji avec Stephania tetrandra (Menispermaceae), plante utilisée en médecine traditionnelle chinoise contre les rhumatismes, comme diurétique et analgésique.

Les acides aristolochiques sont interdits dans plusieurs pays européens notamment en France (Décret n° 2003-1048 du 3 novembre 2003 – art. 1 JORF 5 novembre 2003), en Égypte, au Japon et au Venezuela.

Commentaires

Source :

Francoise Le Devehat, Plantes toxiques, Faculté de Pharmacie de Rennes – fev 2011

2017-05-18T15:03:59+00:00 Categories: Fleurs de Tahiti, Jardin botanique de Tahiti|
78 Partages
Partagez78
Tweetez
Enregistrer
+1