Si Papeari est renommé pour ses fleurs et ses cultures, c’est en grande partie grâce à un Américain, Harrison Smith, passionné par la botanique, qui arriva en 1919 à l’âge de 37 ans à Tahiti pour créer le jardin tropical dont il rêvait. Il planta petit à petit des centaines de variétés de fleurs et d’arbres exotiques qu’il faisait venir des régions tropicales d’Amérique, d’Asie et d’Afrique.
Dossier réalisé par Olivier Babin

Go to Top