A 890 km à l’est sud-est de Tahiti et à 40 km de Hao, l’atoll de Amanu (flotte à la dérive ou Manou) possède trois passes, ce qui est rare aux Tuamotu. Au beau milieu du lagon se situe la pierre Ketekete, un site légendaire dénommé Te pito o Amanu, constitué d’un paquet de corail en forme d’étoile à trois branches.

Les habitants d’Amanu sont regroupés dans le seul village de l’atoll, Hikitake, situé près de la passe.

Historique de l’atoll de Amanu

L’atoll de Amanu fut « découvert » le 12 février 1606 par le navigateur portugais, Pedro Fernandes de Quiros qui dirigeait l’expédition espagnole qui traversa le Pacifique à la recherche de Terra Australis en 1605 et 1606 . Il nomma l’atoll La Décéna.

Le 1er novembre 1774, l’espagnol Joseph de Andia y Varela, aperçu Amanu et la nomma Las Animas. Le capitaine Duperrey, qui dirigeait La Coquille, la dénomma en 1823 Freycinet, ignorant que le russe Bellingshaussen l’avait déjà découverte en 1er juillet 1820 et baptisée Moller en l’honneur d’un vice-amiral russe. Beechey la croisa en 1826.

Mais un navire espagnol, probablement le San Lesmes de l’armada de Fray Garcia Jofre de Loaysa, fît naufrage sur l’atoll avant la visite du navigateur espagnol Quiros au Tuamotu, car quatre canons et des pierres de lest, furent découverts en 1929 sur l’un des motu. (Lire article)

Commentaires

Source :

J.L. Young. Names of the Paumotu Islands, 1899. Volume 8, No. 4 p 264-268


2018-04-10T10:56:07+00:00Categories: Amanu, Atoll, Tuamotu|