L’atoll de Mataiava est situé à 300 km au nord de Tahiti et à 39 km à l’ouest de Tikehau, l’île la plus proche. Son lagon vert tacheté de bleu s’ouvre sur l’océan au nord-ouest par une passe et au sud-est et huit hoa (chenaux) d’où l’atoll tire son nom : Mata Hiva, qui signifie les « neuf yeux »

L’atoll fait 10 km de longueur et 5,5 km de largeur pour une surface de terres émergées de 16 km2. D’un point de vue géologique, l’atoll est l’excroissance corallienne (de quelques mètres) du sommet du mont volcanique sous-marin Mataiva qui mesure 2 900 m depuis le plancher océanique et qui a été formé il y a 64,3 à 66,4 millions d’années.

Mataiva appartient à l’aire culturelle de Mikiroa comprenant Rangiroa, Tikehau, Arutua, Apataki, Kaukura et Makatea.

Histoire ancienne de Mataiva

La prospérité de Rangiroa dont dépend Mataiva a été entrecoupée par une série de catastrophes. Des guerres fréquentes avec Anaa valurent à Rangiroa d’être dévastée périodiquement. En effet, la population fut presque totalement exterminée au début du 18e siècle. Les survivants, réfugiés à Tahiti ne regagnèrent leur île que vers 1823-26. En outre, des calamités naturelles s’abattirent à plusieurs reprises sur l’île. Les cyclones de 1878, 1903, 1906 firent de nombreuses victimes et de sévères dégâts.

Découverte de Mataiva par les navigateurs européens

Mataiva fut abordé pour la première fois par un Européen par le navigateur russe Fabian Gottlieb von Bellingshausen le 30 juillet 1820, qui nomma l’atoll du nom d’île Lazaroff.

L’atoll a ensuite été visité par l’américain Charles Wilkes en septembre 1939, lors de son expédition australes.

Mataiva au 20è siècle

Ces conditions de vie difficiles expliquent en partie la réoccupation tardive de l’atoll de Mataiva au 20e siècle. Ainsi, l’atoll n’a été occupé de manière permanente que dans la seconde moitié du siècle. L’atoll de Mataiva était habité temporairement par période de six mois pour l’exploitation des cocoteraies. La période habitée correspond à la période d’autorisation d’exploitation ordonnée par le chef de village. Ce dernier ensuite levait alors le rahui (interdiction) qui pèse sur l’exploitation des cocoteraies, et tout le monde quittait l’ile.

Dans les années 1950, des familles commencent à s’établir définitivement sur l’atoll, Elles arrivent de Tikehau principalement. Mataiva prend alors le statut de  » district autonome “.

En 1960, la première école officielle est ouverte dans le local de la mairie actuelle. Elle est dirigée par Mr Hiro Vini. Le village dispose alors d’une poste et d’un logement pour l’instituteur. L’exploitation des cocoteraies se faisait grâce entre autres à la venue d’ouvriers agricoles de Rurutu. Un commerçant du village achetait la production avant de faire venir une goélette d’une capacité de 20 tonnes. Le coprah était échangé contre de la marchandise.

Sites naturels et culturels de Mataiva

Commentaires

Source :

Bureau des Affaires Communales 1976
Photos aériennes flight-report.com


2018-02-19T08:59:10+00:00 Categories: Atoll, Mataiva, Tuamotu|
34 Partages
Partagez31
Tweetez
Enregistrer3
+1