Un rocher plein de ressources. Le long du chemin des sœurs, reliant le tombeau du roi au couvent de Rouru, sur l’île de Mangareva se trouve un étonnant rocher de 3 m de long et autant de haut qui est tombé du mont Duff il y bien des années. L’extrémité supérieure de cette roche a été creusée pour créer une grande excavation de 2 m de longueur sur 1,20 m de largeur et profonde de 0,40 m. L’eau y séjourne en permanence.

La tradition veut que, même par les plus grandes sècheresses, la cuvette ne soit jamais asséchée. Au temps anciens, la croyance populaire attribuait des vertus purificatrices à l’eau de cette pierre-source. Les âmes des défunts s’y baignaient avant de se rendre dans l’île de Taravai, d’où elles plongeaient dans la mer (Lire, l’envol des âmes dans la conception polynésienne du monde)

Po’atu o Kame

Depuis plusieurs décennies, on appelait cette pierre, le bain ou la baignoire de la reine sans trop savoir pourquoi. Ce n’est qu’en 2002 qu’un touriste américain nous a communiqué son vrai nom d’origine Po’atu o Kame. Il avait retrouvé son vrai nom dans les archives de la Mangarevan Expédition au Bishop Museum de Hawaï.

La Mangarevan Expedition était une expédition scientifique qui en 1934 parcourue les îles du sud-est de la Polynésie dont Mangareva. Elle était parrainée par le Bishop Museum de Honolulu, Hawaii et se composait des ethnologues Kenneth P. Emory et Peter H. Buck ,

Bain de la reine, Po’atu o Kame à Rikitea 1921-1923

Bain de la reine à Rouru, Mangareva. Expédition archéologique de William et Katherine Routledge – 1921-1923 . (Photo British Museum)

D’autres pierres-sources

Il existe d’autres pierre-sources comme :
–  le miroir de la reine,Vaihi’ohio à Niau ;
– le Purau Papa-Vaipuna sur le plateau de Tamanu à Punaauia.

Commentaires

Source :

MAMATUI Jean – LEBOUCHER Albert 1950
SCHMIDT Bruno – Olivier BABIN 1997
Mangarevan Expedition
Mangarevan Expedition : photo sur flirck


2018-03-11T09:05:49+00:00Categories: Gambier, Mangareva, Pierre manamana, Rouru|Tags: |