Une grande particularité de la culture polynésienne est le « mana », un pouvoir qui a été donné à certaines sculptures ou certaines pierres, qui confèrent des pouvoirs particuliers à leur propriétaire.