Amateurs de senteurs florales ce n’est pas l’endroit idéal, quoique. Les randonneurs ont remarqué notamment du côté de Arue, sur un secteur allant du col de Tahara’a jusqu’au domaine Aneane, la multiplication d’un arbre connu pour diffuser une mauvaise odeur par le biais de ses fleurs femelles. Désagréable me direz-vous.

Dès le matin, aux alentours de 5 à 6 heures les gens qui circulent sur le col de Tahara’a sentent cette odeur pestilentielle, ainsi que le soir, vers 17 heures. Si on ne fait rien, je pense que toute la colline sera touchée dans les années à venir, affirme un randonneur de Pirae.

L’arbre, un Bignay (Antidesma Bunius), issue de la famille des faux-caféiers, en provenance d’Asie du sud-est, aurait été introduit à Tahiti il y a environ 50 ans. Les tahitiens l’appelle le pistache anami, parce qu’il donne des baies qui ressemblent un peu aux pistaches (Pista).

Le Bignay, cultivé pour ses fruits

Le Bignay est cultivé intensivement dans de nombreuses régions d’Indonésie, en particulier à Java et en Indochine pour ses fruits.

C’est un arbuste de 3 à 8 m de haut aux feuilles persistantes et coriaces. Ses fleurs sont petites et vertes. Les fleurs mâles de 1,5 mm de diamètre, tandis que les fleurs femelles poussent sur en grappes. L’odeur est particulièrement forte en décembre au moment de la floraison des fleurs femelles, puis devient moins envahissante du fait de la transformation de ses fleurs femelles en fruits. L’odeur est moindre pour les fleurs issues d’un pied mâle, mais elle est néanmoins présente.

Les fruits, des baies de 8 à 10 mm de diamètre, rouge-jaunâtre au bleu-violet, sont disposés en grosses grappes.

BIgnay, l'arbre qui pue du tennis de Pirae

Le Bignay, l’arbre qui pue du Tennis de Pirae

Utilisation du Bignay

Les baies mûres sont consommées crues, en confiture, en gelée. Le jus de fuit est une boisson rouge foncé rafraîchissante, qui fermentée donne le vin de fruit de Bignay ou Wineberry. Les jeunes feuilles sont consommées en salade.

L’écorce est toxique, car elle contient un alcaloïde toxique.

Wineberry, vin de Bignay

Où sentir un Bignay à Tahiti ?

  • Il y a plusieurs pieds enfouis dans la végétation le long de la route montant au col du Tahara’a.
  • Il y a un beau pied isolé au Tennis de la Fautaua à Pirae, près des cours du fond (photo 2)
Commentaires

Source :

Jean-François Butaud (SDR) et Olivier Babin


2017-12-13T09:49:20+00:00 Categories: Arbre phénomène, Arue, Tahara’a, Tahiti|
150 Partages
Partagez150
Tweetez
Enregistrer
+1