Le café-pain-beurre est une institution dans les îles polynésiennes car il ne se prend pas seulement le matin, mais également le soir comme unique dîner.

Le café est originaire d’Ethiopie. Vers 1570, il était importé à Venise, en 1672 introduit à la Cour de Louis XIV et en 1817 à Tahiti par le capitaine Samuel Marsden. Des milliers de pieds de Coffea arabica furent plantés à Tahiti, aux Australes, aux Iles Sous le Vent ou encore aux Gambier sous l’impulsion du Gouvernement. Mais le manque de main-d’œuvre a paralysé cette production, ce qui est bien regrettable car les récoltes étaient abondantes et le café excellent car le terrain lui donne un goût particulier.

Des cerises

Le Cafeier est un arbuste aux feuilles persistantes d’un vert foncé brillant et aux fleurs blanches au parfum suave qui fleurissent deux fois par an dans nos îles. Les fruits, appelés communément « cerises », sont des baies de couleur verte puis rouge-brun à maturité qui contiennent deux grains ovales creusés d’un sillon. Ces grains de café sont torréfiés pour préparer le breuvage du même nom. La variété Coffea Arabica est généralement la plus appréciée des connaisseurs. Son rival le plus important est le Coffea Robusta qui contient moins de saveur et plus de caféine.

Grains de Café de Tahiti © Tahiti Heritage

Café à la vanille de Tahiti

Les polynésiens sont des grands amateurs de café. Le traditionnel Café, Pain beurre se prend le matin accompagné de firifiri (beignets au lait de coco) ou de biscuits Sao. Mais le café local a petit à petit été détrôné dans les foyers par le café soluble, plus facile d’utilisation. Une tradition locale est de glisser dans le bocal de café en grains ou moulu, une gousse de vanille ce qui confère au café un petit parfum subtil d’exotisme.

Diurétique et stimulant

Lors de la préparation d’un café la caféine apparaît en dernier : l’eau s’imprègne d’abord des arômes et ensuite seulement de la caféine. Donc contrairement à une idée préconçue, un expresso allongé sera plus « excitant » qu’un café serré. La caféine contenue dans le café possède de nombreuses propriétés : elle est diurétique, stimulante et cardiotonique à faibles doses et anti-hypnotique (empêche l’endormissement). Elle est également utilisée contre les maux de tête. Mais attention un excès de café peut entrainer une fatigue importante et une certaine irritabilité. La caféine libère les acides gras contenus dans les cellules graisseuses (qu’il faut ensuite brûler en faisant de l’exercice au risque de les re-stocker).

Le marc de café est un parfait exfoliant naturel. Il permet de débarrasser la peau de ses cellules mortes et d’affiner notre grain de peau.  Il peut également s’utiliser comme gommage pour le visage en le mélangeant à un peu de miel ou d’huile.

Aux iles Australes, se prépare un étonnant monoï au café, qui combine les vertus du monoï et celles du café.


Découvrez d’autres fruits et légumes polynésiens dans notre rubrique : Fruits de Tahiti

Commentaires

Source :

Orama – fév 2010 – CHABOUIS Plantes de Tahiti –
CRUZENT Gilbert, 1860 Tahiti p 123 et suivantes

2017-03-27T08:38:17+00:00Categories: Flore de Tahiti, Fruits de Tahiti|
Partagez1,1K
Tweetez
Enregistrer3
+1
1,1K Partages