Le parfum le plus subtil au monde. 

Originaire du Mexique, la vanille était utilisée par les aztéques pour parfumer le cacao. Mais ce parfum subtil n’aurait jamais conquis nos palais sans Edmond, un jeune esclave noir de 12 ans de l’île Bourbon (La Réunion), qui inventa en 1841 la fécondation artificielle… avec le pouce. Elle a été apporté à Tahiti en 1848, par deux amiraux.

Le nom vanille dérive de l’espagnol vainilla lui-même issu du latin vagina qui a également donné vagin et signifie gaine, gousse ou étui. La vanille exhalant le parfum le plus subtil au monde pousse à Tahiti. La raison de cette suprématie réside dans la gousse de la Vanilla tahitensis, qui est la seule à ne pas se fendre avant maturité, permettant ainsi à l’alchimie végétale d’achever la fabrication de nombreux arômes complémentaires de la vanilline.

Avant les années 1960, Tahiti produisait plus de 200 tonnes de cette vanille, par an. La vanille de Tahiti est maintenant considérée comme la vanille de luxe car elle est rare et chère.

La vanille, une orchidée

Vanilla tahitensis est une orchidée qui se présente sous forme de liane qui vit sur les arbres en faux parasite (puisqu’elle n’en puise pas la sève) ou sur des tuteurs où elle s’accroche. La tige et les feuilles sont vertes, charnues, gorgées d’un suc transparent et irritant provoquant sur la peau des brûlures et des démangeaisons persistantes. Les feuilles sont planes, entières, ovales avec le bout pointu, environ trois fois plus longues que larges et peuvent mesurer jusqu’à une quinzaine de centimètres.

Les fleurs forment de petits bouquets à l’aisselle des feuilles. Elles possèdent la structure classique d’une fleur d’orchidée malgré une apparence assez régulière. Le fruit, long et vert, est appelé gousse. Il est recueilli à maturité et desséché à l’air afin de lui donner son parfum spécial.

La fécondation naturelle nécessite l’intervention d’insectes spécialisés, présents uniquement dans les forêts d’Amérique centrale. C’est pourquoi, l’homme doit polliniser la vanille lui même. La vanille de Tahiti se distingue en effet des autres vanilles par ses arômes. Au contraire des autres, elle contient de l’héliotropine, très capiteux parfum. L’acide para-hydrobenzoïque est aussi en très forte proportion dans cette vanille. La vanilline est par contre en quantité beaucoup plus faible. L’intérêt pour la vanille de Tahiti a redoublé depuis que des chercheurs ont trouvé dans les gousses de l’éthylvanilline.

Propriétés alimentaires

La vanille parfume agréablement toutes les préparations culinaires, sucrées ou salées. Afin de dégager au maximum son parfum, il est préférable de la couper en deux pour libérer les milliers de petits grains noirs qu’elle renferme. Le café à la vanille comme le rhum à la vanille sont de grands classiques de la cuisine tahitienne.

La vanille, un stimulant

La vanille est un stimulant du système nerveux et un stimulant général qui permet de lutter contre la fatigue intellectuelle aussi bien que physique. Elle est recommandée contre l’hystérie, la dépression ou la mélancolie, et pour favoriser les efforts musculaires ou contre les rhumatismes. Elle a des propriétés apéritive et digestive : non seulement elle donne de l’appétit mais en plus elle facilite la digestion !

Propriétés cosmétiques

La vanille apparaît en note de fond dans de nombreux parfums, car elle contient des essences volatiles qui stimulent les sens. La vanille est protectrice et nourrissante pour la peau.

Commentaires

Source :

Orama Ienfa

 

2016-11-19T10:47:45+00:00 Categories: Fruits de Tahiti, Jardin de senteurs tahitiennes|
366 Partages
Partagez364
Tweetez
Enregistrer1
+11
Email