En 1995, le maire de Papeete Louise Carlson, grande amoureuse des plantes mais allergique aux armes, avait voulu supprimer les gros canons de la Zélée et du Seeadler et les quatre petits pierrers. Ces derniers disparurent les premiers. Mais les historiens ont alerté la Commission des sites de la Polynésie française qui a heureusement vite réagit et les charmants petits canons furent retrouvés dans le jardin d’un employé municipal à l’âme collectionneuse.

Commentaires

2016-10-20T08:08:47+00:00Categories: Centre ville, Objet historique, Papeete, Tahiti|