Au moment de la floraison en décembre à Tahiti, le Cassier pluie d’or (Cassia fistula) se couvre d’une multitude de très longues grappes pendantes de fleurs de couleur jaune pâle à jaune d’or lumineux, d’où son nom de pluie d’or, averse dorée, douche d’or. Il a également les noms communs de faux séné, faux caroubier, casse, canéficier, canafistula et de aragvadha.

Le cassier pluie d’or est originaire de originaire de l’Inde et du Sri Lanka et est arrivé dans les années 1970 à Tahiti comme plante ornementale. Il existe d’autres variétés de cassiers à Tahiti, le Cassia javanica (douche rose de Java) et le cassier bouton d’or.

Des grappes de fleurs jaunes

Les fleurs jaunes à cinq pétales de forme et de taille identiques apparaissent lorsque les branches sont encore nues, juste avant que les nouvelles feuilles ne poussent. Ses grandes grappes de fleurs sont utilisées comme offrandes en Extrême-Orient,.

Le fruit est une gousse cylindrique marron foncé de 40 cm de longueur à l’odeur piquante. Ces gousses renferment plusieurs graines toxiques, séparées par de fines rondelles recouvertes d’une pulpe noire comestible.

Le cassier pluie d’or, un tueur de maladies

Toutes les parties du cassier pluie d’or ont des propriétés astringentes, antiseptiques et purgatives qui sont utilisées dans la pharmacopée traditionnelle en Inde. En médecine ayurvédique, l’arbre est connu sous le nom Aragvadha, ce qui signifie «tueur de la maladie ».

La pulpe du fruit au goût sucré, riche en pectine et en mucilage, utilisée en infusion, a de puissantes propriétés dépuratives et purgatives. Elle servait autrefois à préparer une confiture que l’on donnait aux enfants en guise de vermifuge. Les feuilles en infusion sont fébrifuges et provoquent une transpiration abondante; en décoction elles augmentent aussi la diurèse et sont légèrement laxatives. Appelées « feuilles de séné » elles sont utilisées dans de nombreux thés laxatifs. La racine est également diurétique et un peu plus laxative que les feuilles.

Attention, à trop fortes doses, la pulpe, les feuilles et l’écorce peuvent causer des vomissements, des douleurs et des crampes abdominales.

Où voir des Cassiers pluie d’or à Tahiti ?

  • Dans les jardins de Paofai à Papeete
  • Dans le parking de l’EDT à Puurai, Faa’a

Commentaires
2016-12-28T17:51:05+00:00 Categories: Arbre, Fleurs de Tahiti|Tags: |
1 Partages
Partagez1
Tweetez
Épinglez
+1
Email