La première chapelle en bois, dédiée à St-Joseph, a été édifiée en 1929 à Paopao (Moorea), puis reconstruite en 1948. Jugée trop exigüe, elle fut remplacée en 1963 par l’église St-Joseph, édifiée à proximité. Dans le fond de cette église, on voit l’autel incrusté de nacre. Elle a été entièrement restaurée en 1998 en gardant, au fond du chœur, une très belle fresque murale représentant la Nativité avec l’archange Gabriel, exécutée en 1946 par l’artiste suédois Peter Heyman.

Fresque de la chapelle St-Joseph de Paopao, Moorea

Fresque sur la Nativité de Peter Heyman

Intérieur de la chapelle St-Joseph de Paopao, Moorea

Intérieur de la chapelle Saint-Joseph de Paopao

La fresque représentant la Nativité

Quand la première petite chapelle de Paopao fut construite en bois par le père Daniel Egron, ce dernier souhaita la décorer. Les époux Winkelstroeter lui présentèrent un ami peintre, Peter Heyman. Ce dernier exécuta un projet mettant en scène pour la première fois la Nativité avec des personnages polynésiens. Le père n’étant pas sûr que l’on puisse reproduire la Nativité ainsi, une lettre fut envoyée au pape, demandant l’autorisation d’exposer cette « libre représentation ».

Le pape fut d’accord mais à condition que l’œuvre soit peinte directement sur le mur de la chapelle, afin qu’elle ne puisse être déplacée. Le peintre exécuta cette fresque et réalisa également une frise naïve sur les murs intérieurs de la chapelle.

Quand on voulut reconstruire l’église en ciment dans les années 1980, la population s’opposa à la perte de cette œuvre. La fresque fut donc découpée dans le mur de la chapelle en bois et conservée comme un « tableau » dans la nouvelle église (de 1980).

Cette fresque peut encore être admirée aujourd’hui dans l’ancienne église de 1980, bien que les offices religieux se tiennent maintenant dans le nouvel édifice adjacent.

Peter Heyman

Peter Heyman (1908-1982), suédois né à Paris en 1908, se lance très vite dans des études de peinture, élève d’André Lhote. Il suit son père à Tahiti, en 1934, où il a décidé de s’établir comme agriculteur, dans le district de Papara. Inspiré par les scènes de la vie tahitienne, il a produit surtout des dessins au fusain et des gouaches et s’est essayé à la sculpture sur bois et à la gravure sur nacre.

Peter Heyman a effectué également des illustrations d’ouvrages et des décorations d’église, dont la plus représentative fut, en 1948, la fresque murale de la chapelle catholique de Pao-Pao, à Moorea. On lui doit également la décoration des portes de l’église du Sacré coeur-de-Marie de Taravao, (Tahiti) et une statue de sainte Anne qui orne la façade de la chapelle catholique de Papenoo. Une grande fresque de lui qui se trouvait à l’aéroport de Tahiti – Faa’a a été détruite dans l’indifférence lors de travaux de rénovations vers 1990. Il a terminé sa vie aux États-Unis en 1982.

Porte de l'église du Sacré coeur-de-Marie de Taravao, Tahiti. © Tahiti Heritage

Sculpture des portes de l’église du Sacré coeur-de-Marie de Taravao, Tahiti, réalisée par Peter Heyman

Commentaires

Source :

Service du Tourisme


2017-09-27T17:15:41+00:00 Categories: Moorea, Paopao, Patrimoine religieux|
0 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer
+1