Le Pachystachys jaune est communément appelé chevrette jaune à Tahiti et crevette d’or ou jaune dans les pays anglo-saxons (Golden shrimp, Yellow shrimp) car ses fleurs jaunes d’or ressemblent aux écailles d’une crevette ou chevrette. La chevrette, n’est pas une petite chèvre, mais le nom des crevettes d’eau douce tahitienne qui se pêchent de nuit dans les rivières.

Cette plante, est également surnommée chandelle, panache d’officier ou plume d’officier, en raison de ses épis jaunes à plumes blanches. Le nom du genre Pachystachys lutea vient du grec et signifie épis épais, et le nom de l’espèce est dérivé du latin luteus qui signifie jaune.

Le Pachystachys, originaire du Pérou tropical a été introduit en 1970 en Europe et seulement dans les années 80 à Tahiti comme plante ornementale.

Epi jaune aux fleurs blanches

C’est un arbuste tropical vivace de 1,20 m de hauteur aux tiges érigées que l’âge rend ligneuses. Il porte des feuilles persistantes, vert foncé, luisantes en forme de lance de 15 cm de longueur. Elles sont légèrement gaufrées, avec de profondes nervures et des bordures légèrement ondulées.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, les fleurs de la chevrette jaune sont blanches. L’épi jaune d’or, conique aux quatre faces bien marquées, est un ensemble de bractées colorées bien ordonnées. De petites fleurs blanches allongées et incurvées, jaillissent de cet ensemble de bractées. Chaque fleur ne dure que quelques jours mais la floraison se succèdent de façon continue. Les bractées gardent leur couleur 8 à 12 semaines.

Pharmacopée traditionnelle du Pachystachys

En pharmacopée traditionnelle, le Pachystachys est utilisé pour réaliser des remèdes pour soigner la fièvre, la toux, le rhume et la perte de cheveux. En Inde les racines servent à traiter la pneumonie.

Carmantine rouge - Pachystachys coccinea

La Carmantine rouge

Le genre Pachystachys compte douze espèces différentes, dont une aux bractées rouges écarlates, la Carmantine rouge (Pachystachys coccinea) originaire du Brésil. La variété jaune présente des épis dressés, tandis que la rouge offre un aspect un peu ébouriffé.

Commentaires FB

Source :

Olivier BABIN FTV N°41