Le cocotier est l’arbre providentiel des îles océaniennes. Ses usages sont multiples, et chaque partie de la plante est utile et utilisée pour l’alimentation, la médecine, la cosmétique, la construction et la fabrication de divers objets.

Cet arbre est considéré comme indigène en Polynésie française bien qu’il ait pu avoir été introduit lors des migrations polynésiennes. Probablement parti de l’océan Pacifique ou de l’Extrême-Orient, le cocotier s’est répandu dans le monde entier de manière naturelle, grâce à la flottaison des fruits au gré des courants marins, et beaucoup plus tardivement au cours des voyages et migrations humaines.

Cocotiers enlaçés. Tahiti 1940 Photo Paul-Isaac-Nordmann

Cocotiers entrelacés. Tahiti 1940. Photo P.I. Nordmann

Ombres de cocotiers indiquant midi. Tahiti 1940 Photo Paul-Isaac-Nordmann

Ombres de cocotiers indiquant midi. Tahiti 1940. Photo P.I. Nordmann

Enfants grimpant au cocotier. Tahiti 1940 Photo Paul-Isaac-Nordmann

Enfants escaladant un cocotier. Tahiti 1940. Photo P.I. Nordmann

Un palmier tropical

Le cocotier est un palmier tropical, l’un des plus connus car largement associé dans l’imaginaire collectif aux belles plages paradisiaques de nos îles. Il est formé d’un tronc (ou stipe) surmonté d’une large couronne de feuilles. Le tronc, d’aspect relativement lisse et de couleur claire, s’élargit quelquefois à la base et forme un bulbe qui augmente sa résistance, notamment aux cyclones. Les feuilles sont persistantes, pennées, et mesurent de 4 à 6 m de longueur. Elles laissent sur le tronc une marque régulière en forme de croissant. À l’aisselle de chaque feuille se trouve généralement une inflorescence qui se développe en un régime chargé de noix de coco. L’arbre porte à la fois des fleurs mâles et femelles.

Le fruit, appelé noix de coco, est une grosse noix entourée d’une peau coriace et épaisse de couleur sombre, elle-même entourée d’une couche fibreuse. Il contient un liquide d’abord limpide puis trouble appelé eau de coco.

Le cocotier dans les légendes polynésiennes

Usages du cocotier

Le cocotier a également de nombreux autres usages : la construction des habitations, la confection de cordages, la fabrications d’ustensiles domestiques, la préparation de bien des médicaments tahitiens… C’est vraiment l’arbre providentiel des îles océaniennes.

Le fruit du cocotier, la noix de coco, a de très nombreux usages qui sont développés dans la fiche Noix de Coco de Tahiti.

Commentaires
Partagez
Tweetez
Enregistrer
+1
Email