L’abbé Jean-Marie La Mennais est le fondateur des frères de l’instruction chrétienne. Il a couru la Bretagne, faisant naître ici et là des écoles populaires dans les années 1850. Le 5 mai 1859, l’abbé recevait du gouvernement français une lettre dans laquelle on lui demandait d’envoyer quatre frères de l’École chrétienne à Papeete pour « développer le plus rapidement possible l’instruction primaire en même temps que l’instruction religieuse parmi les jeunes gens de Tahiti ». À cette époque, l’enseignement en est à ses balbutiements sur l’île.

Pour fonder l‘école catholique à Tahiti, quatre frères de Ploërmel furent désignés : Albert Ropert, Arsène Guillet, Hilaire Toublanc et Eubert Robic. Les frères arrivent à Tahiti, le 18 octobre 1860, sur le navire Duguay Trouin, aux ordres de l’amiral Larrieu. Les missionnaires étaient partis de Ploërmel en Bretagne, le 3 septembre 1859, treize mois plus tôt, mais, avaient dû s’arrêter cinq mois à Valparaiso au Chili en attendant que le Duguay Trouin fasse route vers Tahiti.

L‘école des frères reçut ses premiers élèves le 5 décembre 1860. Quatre élèves seulement le premier jour, mais dès le 14 janvier 1861, 78 étaient présents dans sur les bancs, dont deux fils de la reine Pomare et le fils du gouverneur. En 1864, une école est ouverte à Papeari.
En 1882, l’École des frères est transférée dans la vallée de la Mission. Quelques dizaines d’années plus tard, Monseigneur Mazé pose la première pierre du collège La Mennais inauguré en 1948. Depuis sa création, cet établissement a reçu chaque année des milliers d’enfants. Certains sont devenus des personnalités du Pays, parmi lesquels l’ancien président Gaston Flosse, élève puis professeur.

Commentaires

2016-10-20T08:08:00+00:00 Categories: Bâtiment historique, Mission, Papeete, Tahiti|
4 Partages
Partagez4
Tweetez
Enregistrer
+1