Le 3 juin 1769, le ciel avait fixé un rendez-vous important aux astronomes : le passage de la planète Vénus devant le Soleil. Cette configuration rare offrait aux savants de l’époque la possibilité de calculer pour la première fois la distance exacte de la Terre au Soleil. Un émoi bien compréhensible agitait le monde scientifique et il était indispensable que l’observation du phénomène ait lieu dans les meilleures conditions possibles. Les îles du Pacifique constituaient des sites idéaux pour s’y livrer.

Dès 1768, la Royal Society de Londres avait décidé l’envoi d’une expédition astronomique aux Marquises dont elle avait confié le commandement à un jeune et brillant hydrographe récemment promu officier dans la Royal Navy, James Cook. Le choix de Cook pour cette mission n’était pas le fait du hasard. Deux ans auparavant, alors qu’il effectuait des relevés hydrographiques à Terre-neuve pour le compte de l’Amirauté, Cook en avait profité pour se livrer de sa propre initiative à l’observation d’une éclipse solaire. Sa rigueur d’hydrographe, son expérience de navigateur et l’intérêt qu’il avait montré pour l’astronomie, le désignait tout naturellement pour prendre la tête de l’expédition projetée.

Lire également :

Commentaires

Source :

COOK James, Voyages autour du monde 1778
Illustrations : 1. Hodges, Resolution and Aventure in Matavai bay.  2. James Cook


2015-07-23T16:04:58+00:00Categories: Mahina, Patrimoine maritîme, Pointe Vénus, Tahiti|
Partagez
Tweetez
Enregistrer
+1