Le père Germain sera, durant 40 années d’apostolat, avec le père Vincent de Paul Terlijn qui arrivera en 1870 le grand missionnaire des Tuamotu. En 1870, la mission catholique achète sa goélette le  » Vatikana ». Les tournées s’organisent plus librement. Le  » Vatikana  » sert aussi à transporter des cocos germés avec des barriques de terre que Mgr Tepano Jansen envoie inlassablement pour développer les plantations des Tuamotu. La goélette de la mission se brise en 1874 sur le récif de Motutunga.

L’évangélisation de l’ensemble des Tuamotu est l’œuvre principale des R.P. Germain Fierens jusqu’à sa mort le 6 mars 1900 à Tukuhora (Anaa) et Vincent de Paul Terlijn qui périt à Faaite emporté par le cyclone le 8 février 1906. Au début de ce siècle, l’évangélisation des Tuamotu était achevée.

La première église

A l’inauguration de la première église de Faaite (photo 4), les jeunes filles du village servaient la messe et les mutoi (agents de police) ont été réquisitionnés pour surveiller les garçons qui étaient tous venus à la messe avec l’intention de draguer !

Le clocher a été enlevé en 2003 parce qu’un ingénieur popa’a avait peur qu’il ne tombe sur la tête des fidèles. L’église est pourtant un lieu de refuge ! (photo 3)

La nouvelle église

En 2008, l’église Sainte-Marie Madeleine de Faaite a été entièrement rénovée ou plutôt reconstruite, puisque c’est désormais un grand bâtiment écrasé et bien peu élevé pour une église, mais avec une bien belle robe jaune et rouge qui se détache sur le sable blanc et le ciel bleu vif (photo 3)

Commentaires

Source :

Père Odée Tahiti 1834-1984 Rayonnement catholique p 205.


2016-10-20T08:08:31+00:00 Categories: Faaite, Hitianau, Patrimoine religieux, Tuamotu|
2 Partages
Partagez2
Tweetez
Enregistrer
+1