Quelle est mignonne cette petite église, consacrée à Saint-Lazare, le patron des lépreux. Elle se cache dans la vallée d’Orofara de Mahina, au milieu de l’ancienne léproserie depuis 1914.

Au Moyen-Age les lépreux étaient surnommés « les martyrs du Christ » et la maladie était assimilée à une forme de vie religieuse, de patience dans la souffrance qui sera récompensée dans les cieux. Vers l’an 1119, est un ordre hospitalier, l’ordre de Saint-Lazare de Jérusalem, a été fondé à Jérusalem pour accueillir et soigner les pèlerins atteints de la lèpre. Le patron de l’Ordre était Lazare de Béthanie supposé mort de la lèpre et qui fut ressuscité par le Christ. La maladie étant alors incurable, l’ordre se chargeait d’accompagner, d’assister et de servir les frères malades en assignant, dès 1151, un frère sain pour un frère lépreux.

Le nom de ces chevaliers était jadis donné aux lépreux eux-mêmes, qu’on appelait des lazares.

Commentaires

2016-10-20T08:08:15+00:00 Categories: Mahina, Orofara, Patrimoine religieux, Tahiti|
75 Partages
Partagez75
Tweetez
Enregistrer
+1