Le trois-mâts barque chilien la Concepcion, l’un des dernier négrier du Pacifique s’est perdu sur l’île de Tahaa en juin 1863. L’équipage réussit à se sauver mais le navire est toujours là, à quelques dizaines de mètres de profondeur devant Tahaa.

La Concepcion était partie de Valparaiso le 7 février 1863, à destination de Caldera. Après avoir opéré le débarquement de sa cargaison, elle fit voiles vers la Polynésie dans le but de recruter de la main d’œuvre pour les mines de guano du Pérou. Une expédition qui aurait été faite sans l’autorisation du gouvernement du Chili et même à son insu.

Le navire se dirigea d’abord vers l’île de Pâques mais se trouva dans l’impossibilité de convaincre qui que ce soit à embarquer face à une population rendue hostile par les raids précédents. Après avoir reconnu et vainement tenté de visiter l’atoll de Toau  aux Tuamotu, le vent se montrant défavorable, le capitaine abandonna l’idée d’y aborder en chaloupe et poursuivit sa route vers le Nord, vers l’île de Hiva Oa aux Marquises. Une fois dans la baie de Puamau, le capitaine envoya à terre une embarcation pour « prendre des indigènes ». Cette nouvelle tentative de recrutement se solda par un nouvel échec grâce à l’action des missionnaires catholiques et, de surcroît, l’arrestation du second et de quatre hommes de l’équipage. La Concepcion, après avoir attendu pendant deux jours le retour de son embarcation finit par s’éloigner et fit naufrage sur les côtes de Tahaa quelques temps plus tard.

La découverte d’une ancre à Tahaa par un particulier est le début des recherches menée par les memebres du Groupe de recherche en archéologie navale sur le terrain  et en archives. Le site du naufrage est rapidement identifié et l’histoire est trouvée dans le journal « Le Messager de Tahiti », mais comme pratiquement tous les travaux en archéologie navale la mise en relation des faits et de vestiges n’est jamais sûre.

Cet épisode marque la fin d’une période tragique de l’histoire maritime du pacifique au cours de laquelle la population de certaines îles a été enrôlée de force comme esclaves.

Commentaires

Source :

La fin de la Concepcion, négrier dans le Pacifique - Le Messager de Tahiti du 27 juin 1863.
Groupe de Recherche en Archéologie Navale (GRAN) Robert VECCELLA


2013-08-23T23:15:10+00:00 Categories: Iles sous le vent, Patrimoine maritîme, Sites historiques, Tahaa|
0 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer
+1