La grotte (ana) Tataura est située sur la falaise de Na’a’iroa et possède une paroi criblée de petits trous qui donnent sur la mer, bien utiles pour l’éclairage et l’aération. Elle est meublée de plusieurs galeries tapissées de sable très fin et blanc. On ne peut y descendre qu’à l’aide d’une corde.

La grotte Tataura a une longue et très belle histoire liée à la fleur mystérieuse de Rurutu, le tiare porea.

Le tiare porea

Jadis la grotte Tataura a vu naître Apa’ura (Talisman-rouge), beauté de Atai, et l’a abrité jusqu’à son mariage avec l’illustre demi-dieu Temaruanuu (immense-légion). Celui-ci est allé à Ra’iatea voler la fleur Tiare apetahi du Temehani pour l’apporter à Rurutu et l’offrir à Apa’ura, comme cadeau de mariage.

A Rurutu, cette fleur se nomme tiare porea (tiare po’ai rau re’a, c’est-à-dire fleur enveloppée de feuille de gingembre jaune). En effet le rusé Temaruanuu avait enveloppé la fleur inodore d’une feuille de gingembre pour la parfumer et la dissimuler ainsi aux dieux vengeurs du Temehani.

La fleur ne poussait que sur la falaise Toarepe (Roc-à-balcons) à l’extrême sud du village de Auti, mais elle a disparu dans un éboulement de rochers lors du cyclone Emma en 1969. Malgré les efforts des amateurs de fleurs, plus jamais elle n’a repoussé à Rurutu.

Commentaires

Source :

TEHIO Anai, Grottes de Rurutu traduit par Hiroanaa Degage
Yves GENTILHOMME, Le Manotel Rurutu
Taaria WALKER dite Pare : Rurutu, mémoire d’avenir d’une île australe – Haere Po 1999

2016-11-13T16:41:12+00:00 Categories: Australes, Grotte, Rurutu|
0 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer
+1