Le grand chef de Tahuata, Iotete, contrôlait les baies de Vaitahu et Hanamiai et ne tarda pas à s’imposer à l’ensemble de l’île de Tauhata. Dans son livre « Les derniers sauvages », Maxime Radiguet nous le décrit ainsi :

« Iotete traversa majestueusement le pont, s’abritant du soleil avec un large éventail du pays. Le roi de Tahuata était un canaque de haute taille et d’un embonpoint florissant. Sa peau envahie par le tatouage était entièrement bleue ».

Iotete accueillit Abel Dupetit-Thouars en 1838 et, en échange de cadeaux, se porta garant de la sécurité des deux missionnaires catholiques, Louis Borgella et Joseph Desvault. Les navires européens et américains se firent de plus en plus nombreux à Tahuata et l’autorité de Iotete en fut parfois ébranlée. Il entretint de bons rapports avec les français Bernard (1840) puis Dupetit-Thouars (1842) avec lequel il signa l’acte d’annexion de son île.

L’acte d’annexion de Tahuata à la France

Après avoir signé le traité d’annexion le 1 er mai 1842, Iotete paraît soucieux et méfiant, il semble qu’on ne lui traduise pas bien l’expression : « PRISE DE POSSESSION ». Le traité n’est écrit qu’en français, il n’y a aucune trace du traité en marquisien.

Le 17 septembre 1842, quatre mois plus tard, Iotete se rend compte qu’il n’est plus le chef chez lui et il est en colère contre lesf rançais, sa fille ayant été violée par les soldats.

Après une guerre de huit jours, l’arrivée des renforts des soldats de Taiohae donne la victoire au camp français. Iotete s’enfuit à Hapatoni où il mourut l’année suivante. Les français accordèrent la paix aux canaques s’ils abandonnaient complètement les deux vallées Vaitahu et Hanamïaï, ces terres avec tous ce qui s’y trouvaient, cases, arbres, fruits, animaux devenaient propriétés des français.

Une stèle à la mémoire de Iotete

En 2010, une stèle a été érigée par M. Simon Timau, président du Tomite Fenua de Tahuata, de  Vaitahu à Tahuata pour rendre hommage à ce grand guerrier qui a eu l’audace de se battre contre l’armée française le 17 septembre 1842.

Stèle de Iotete à Tahuata
Commentaires

Source :

Maxime Radiguet : Les derniers sauvages
M. Bailleul, 2001, Les Îles Marquises : Histoire de la Terre des Hommes du XVIIIe siècle à nos jours, Papeete, Cahiers du Patrimoine n°3
N. Thomas, 1986, Le Roi de Tahuata: Iotete and the Transformation of South Marquesan Politics, 1826-1842, The Journal of Pacific History, Vol. 21, No. 1 (Jan., 1986), pp. 3-20.


2018-01-19T10:29:07+00:00 Categories: Marquises, Personnage historique, Tahuata|
4 Partages
Partagez4
Tweetez
Enregistrer
+1