La jacinthe d’eau ou camalote (Eichhornia crassipes) est l’une des plus belles plantes aquatiques avec ses fleurs bleues violacées et son feuillage bien vert. Mais ses tiges forment des tapis flottants denses qui font écran à la lumière et capte l’oxygène nécessaire aux poissons. Aussi, malgré la beauté de sa fleur, cette plante est considérée comme la mauvaise herbe la plus destructrice du monde.

De belles fleurs bleues violacées

Les feuilles brillantes en forme de cuillère sont disposées en rosettes. Elles sont épaisses, cireuses et lustrées, et se tiennent bien au-dessus de la surface de l’eau. De grandes hampes florales portent chacune de 8 à 15 fleurs rassemblées en épi, comme les jacinthes. Ces fleurs en forme d’entonnoir se composent de six pétales bleus violacés, le pétale du haut montrant une tache jaune. Le fruit, en forme une capsule peut contenir jusqu’à 450 graines. Du rhizome bulbeux et spongieux partent de nombreuses racines noires violacées et plumeuses qui peuvent mesurer jusqu’à 3 m de longueur.

Des vertus écologiques

Cette plante invasive a des vertus écologiques. La jacinthe d’eau est en effet un filtre biologique qui capture le CO2, favorise la photosynthèse, mais, surtout, à la capacité d’absorber les métaux lourds et de débarrasser l’environnement aquatique des polluants. C’est également une excellente source de biomasse.

Source Vai uriri à Mataiea. © Tahiti Heritage

La source Vai-uriri, le berceau de Mataiea.

Paniers réalisé avec des tiges de jacinthes d'eau

Paniers réalisés avec des tiges de jacinthes d’eau

Utilisations de la jacinthe d’eau

Les jeunes feuilles et les pétioles se consomment cuits en légumes, mais n’ont pratiquement pas de goût.

La jacinthe d’eau est séchée et utilisée pour fabriquer des paniers écolos (voir photos) et tapis naturels que l’on retrouvent dans des boutiques de décorations occidentales. Dans le sud-est asiatique les tiges séchées de cette plante servent à la fabrication des panneaux de fibres pour la confection de meubles économiques et de cordages.

Pharmacopée traditionnelle

Les plantes fraîches contiennent des cristaux épineux qui peuvent provoquer des démangeaisons. Toutefois la plante est utilisée en pharmacopée traditionnelle. En usage interne la décoction de la plante entière, bien nettoyée, sert à traiter les troubles sanguins et combattre l’amaigrissement. En usage externe, un cataplasme préparé à partir de la plante écrasée est appliqué sur la partie gonflée du cou pour soigner le goitre thyroïdien.

Commentaires
2017-05-22T10:20:38+00:00 Categories: Fleurs des îles|Tags: |
Partagez
Tweetez
Épinglez
+1
Email