Les belles fleurs jaunes du Laurier jaune se retrouvent dans les jardins tahitiens et ceux de nombreux pays tropicaux, malgré la toxicité de la plante.

Le laurier jaune, Thevetia peruviana, s’appelle également Thévétia du Pérou, Bois à lait aux Antilles en raison de sa sève blanche ou de manière plus originale Chapeau de Napoléon, en raison de la forme de son fruit. Il fait partie de la famille des Apocynacées, comme le laurier rose et la pervenche de Madagascar. Son nom botanique « Thevetia » lui a été donné en l’honneur de l’explorateur et écrivain-géographe français André Thévet, qui participât à une expédition en Amérique du Sud en 1555, et « peruviana » en référence à son pays d’origine, le Pérou.

Des entonnoirs jaunes

Le laurier jaune est un arbuste ou petit arbre pouvant atteindre 5 m de haut, au tronc grisâtre et au feuillage persistant. Les feuilles sont étroites et pointues, longues de 10 cm avec une nervure centrale marquée, comme celles du laurier rose. Les fleurs qui poussent à l’extrémité des rameaux ont une forme bien caractéristique en entonnoir et une couleur jaune bien vive. Elles sont légèrement parfumées et composées de cinq pétales se chevauchant. Ces fleurs ne tiennent qu’une journée mais se renouvellent régulièrement.

Les fruits sont globuleux et verts (3 à 5 cm de diamètre) puis deviennent noirâtres en séchant. Ils sont toxiques.

Une plante toxique

Attention, toutes les parties contiennent un latex âcre, extrêmement toxique, dont l’ingestion peut provoquer: des nausées, des diarrhées, des vomissements et des troubles cardiaques. Ce latex contient de la thévérisine et de la thévétine A et B, cette dernière entre dans la préparation de médicaments pour traiter certaines affections cardiaques.

Chez les Indiens d’Amazonie, les fruits du laurier jaune entrent dans la préparation d’un breuvage rituel, l’ayahuasca, utilisé comme outil thérapeutique et comme puissant outil de purification lors de rituels de guérison sacrés. Les pointes de flèches empoisonnées étaient enduites du latex de cet arbre.

Le bois toxique qui dégage une odeur assez désagréable, était utilisé par certaines tribus pour pêcher en provoquant la tétanisation des poissons.


 

Commentaires
2017-01-07T09:05:15+00:00Categories: Fleurs de Tahiti|Tags: |