Heitarauri, un jeune de Bora Bora qui avait été élevé par un couple de requins, partit rejoindre l’atoll de Marutea au Tuamotu. Arrivé sur place, il déjoua la tentative de la reine pour le séduire. En souvenir de son périple effectué debout sur le dos d’un requin, il ramena à Bora Bora, une branche de miki miki.

Elevé par des requins

A Bora Bora, le mari étendit sa femme enceinte sur un tapis d’herbe. Quand l’enfant sortit, ils virent qu’il n’avait rien d’humain, que le pufenua (placenta), avait une forme arrondie. Il l’accrocha à un pied de auti (Cordyline) qui était près d’un ruisseau.

Dans la nuit, l’orage éclata. Le cours d’eau grossit et le pied de auti fut balancé par le vent. La forme arrondie tomba à l’eau et le courant l’emmena à la mer. A l’embouchure, deux requins qui rôdaient se précipitèrent en croyant avoir trouvé de la nourriture. Ils virent alors que la forme arrondie bougeait, déchirèrent l’enveloppe et un petit homme en sorti. La femelle dit au mâle « Élevons-le, quand il sera assez grand, nous le mangerons ». Ils prirent l’enfant et l’emmenèrent dans leur grotte au plus profond du lagon.

Debout sur le dos d’un requin

Quelques temps passèrent ; le jeune Heitarauri revint à la surface et alla visiter l’île de Bora Bora, où il fit la connaissance d’un jeune homme des Tuamotu qui se nommait Pehu qui l’invita dans son île Marutea.

La reine et tous les hommes de Marutea attendaient l’arrivée de Heitarauri. Ils virent une énorme vague au milieu de laquelle se trouvait un homme debout sur le dos d’un requin. En voyant la scène, Pehu s’écria : « C’est mon ami ! »  Le requin s’arrêta non loin de la plage. Heitarauri descendit à terre et dit à son père : « Demain, tu viendras me chercher à la dernière heure du soleil (ia maru te ra). Quand le soleil ne donnera plus sa lumière, nous rentrerons dans notre île ». L’énorme requin s’enfonça dans le bleu de la mer et disparut.

L’accueil chaleureux à Marutea

La reine du petit atoll de Marutea contempla la grande beauté de Heitarauri. Elle n’avait jamais vu d’homme aussi beau que lui. Elle donna un grand festin en son honneur et donna l’ordre de construire une petite hutte pour elle et le beau Heitarauri de Bora Bora. Il y avait une grande quantité de nourriture. On mangeait, on buvait, on dansait…

Heitarauri, comprit que la reine voulait de lui.

La ruse de Heitarauri

Quand l’heure arriva, il dit à son ami Pehu: « Je connais les pensées de la reine, mais je ne puis les accepter. Tu iras à ma place, tu rentreras dans la hutte et tu feras semblant de dormir. Quand la reine pénétrera à l’intérieur, prends-la pour femme. Elle ne verra rien ».

Pehu s’installa dans la hutte. Heitarauri disparut de la fête. La reine constata son absence et se dit qu’il devait être dans la petite hutte. Elle pénétra à l’intérieur, les lumières de tiairi étaient éteintes, mais dans la pénombre elle vit un homme sur son lit. Elle pensa que c’était son beau jeune homme qui est là et s’approcha de Pehu qui l’a prit pour femme.

Alors Heitarauri fit le tour de la hutte en criant : « Mon ami Pehu est en train de prendre pour femme la reine Marutea ». La reine tendit l’oreille et se rendit compte que le jeune homme qui était avec elle n’était autre que Pehu.

Selon la coutume maohi, la reine doit se marier avec l’homme qu’elle a connu. Pehu était de famille noble, autrement il aurait été mis à mort. Heitarauri se mit devant la reine et dit : « Maintenant, vous êtes unis pour la vie ». Pehu s’approcha de la reine pour se faire pardonner, il lui caressa les pieds et lui dit d’une voix câline :  « Mes yeux te chercheront toujours. Je voudrais construire une autre hutte pour nous ».

Une branche de Miki Miki en souvenir

Le lendemain, quand le soleil fut assez bas, on vit une énorme vague se diriger vers l’île. Heitarauri reconnut son père le requin et dit : « A toi mon ami et toi reine, je vous souhaite tout le bonheur que le soleil peut vous donner ». Puis, il prit une branche de Miki miki en souvenir de cette île où il avait été si bien reçu. Il grimpa sur l’énorme requin et rentra avec son père dans leur île. Une fois sur la plage de Faanui à Bora Bora, Heitarauri prit la branche de Miki miki et la planta.

C’est le premier pied de Miki miki qui fut planté à Bora Bora.

Miki miki de Tahanea. Photo Tahiti Heritage / Claude Serra

Miki Miki

Commentaires

Source :

Légende provenant du Puta Tupuna (livret des anciens) de Bora Bora.
Photo Sylvain Girardot www.plongee-photo-polynesie.com