Sur la route de la cote ouest de la presqu’île de Tahiti, à Vairao juste avant le pont de Vavi, il y avait il y a encore peu de temps une vieille maison en ruines. Dans le bois du linteau de la porte était gravé  « 1897 », certainement sa date de construction.

C’était une construction typique en bois de la fin du 19ème siècle avec une toiture à deux pentes prolongée d’un coté par une grande véranda. Cette véranda était entourée d’une balustrade ouvragée en bois. Le toit, vraisemblablement en pandanus à l’origine, avait dans les années 1960 été remplacé par une couverture en tôles ondulées, ce qui lui faisait perdre un peu de son charme. Les murs étaient en clins de bois peints en bleu et disposées à 45 degrés. Les ouvertures latérales étaient réduites à leur plus simple expression, un simple volet en bois articulé par le haut.

Étrangement le terrain autour de la maison était toujours bien entretenu et planté, mais le fare était laissé à l’abandon. Comme si il ne fallait pas entrer dans ce fare, peut-être à cause des tupapa’u (revenant) des anciens propriétaires. Etrangement, quelques buissons de miri (basilic) qui ont le pouvoir de chasser les tupapa’u étaient disséminés autour de la maison. En fait, il semblerait que le dernier occupant de la maison avait demandé de ne pas la détruite, mais de laisser le temps faire son oeuvre. Le cyclone Oli s’en est chargé.

 

Ancienne maison de Teahupoo. Photo Alain Mailion
Ancienne maison de Teahupoo. Photo Alain Mailion
Commentaires

2017-03-07T21:13:51+00:00Categories: Maison ancienne, Tahiti, Taiarapu-ouest, Vairao|Tags: |