Au village, à 150 m au sud de l’église au bord d l’océan se dressait le marae Ragihoa, le marae de la population de l’ouest de l’atoll de Napuka. Il a été décrit par Emory en 1934 et 1947 et plus récemment en 1990 par Joseph Tchong.

Malheureusement en 2008, les vestiges de ce marae ont été entièrement recouverts de soupe de corail pour édifier un remblai de protection le long de la digue. Il ne reste plus qu’une grande esplanade blanche qui se détache entre le vert des aiguilles des arbres de fer (aito) et le bleu de l’océan.

Toute une partie de la culture ancestrale de l’atoll a été enfouie pour toujours…

Commentaires

Source :

Père Hervé AUDRAN Napuka et ses habitants 1918. Bull Société des Océanistes n°3 p 126
EMORY K. 1947 Tuamotuan Religious Structures. Bishop Museum. 1971. Bull 191 p. 42 et 43.
EMORY K. 1934 Tuamotuan stones Structures. Bishop Museum.  Bull 118 .


2016-09-25T16:40:55+00:00Categories: Marae, Napuka, Tuamotu|