L’archéologue américain Emory qui visita l’île de Makatea en 1930 signale qu’à cette époque un marae bien conservé dénommé Ra’iaupu avait survécu et que la population se souvenait de l’existence de sept autres marae sur l’île :

  • marae Aro à Tearea à l’ouest du plateau ;
  • marae Teaotea, Tefau, poitia et Teihi (à tahue) au centre de l’île;
  • marae Matapa-rei-hau et Aputera’i à Moumu.

Un sentier, certainement très ancien, d’une centaine de mètres permet d’accéder au marae Ra’iupu qui se situe à Puutiare sur un monticule naturel en makatea à une altitude de 65 m, ce qui lui permet de dominer une bonne partie de l’île.

C’est une plate-forme rectangulaire orientée dans le sens de la longueur est est-ouest, de 7 m de long et 2,20 m de large avec une hauteur moyenne de 65 cm. Le matériau utilisé est essentiellement du corail dolomité (makatea). Des plaques de corail dolomité mesurant en moyenne 40 à 50 cm de large et 65 cm de haut constituent la face nord et est de la structure. La face sud est formée par des pierres de taille moyenne qui semblent être tombées sur le mur de soutènement arrière. Le côté ouest est composé de pierres de tailles moyennes 20 x 25 cm approximativement, certaines posées sur chant. Deux pierres dressées se situent au centre de la structure. Une grande surface de 650 m² environ est pavée avec de gros blocs de corail plats.

Commentaires

Source :

VERIN Pierre, Notes archéologiques – SEO bull. 139 p 51 – 1962.
EMORY Kenneth, Tuamotan Stone Structures, Bishop Museum N°118 1934
NIVA Paul et POROI Elie, Inventaire du patrimoine de l’île de Makatea,, Associations Tuihana et Terauatiati – 2005
Photos Niva Paul /Poroi Elie: 1. marae Raiaupu, pierre dressée. 2. Marae Raiaupu, ahu.


2015-08-13T21:55:13+00:00Categories: Makatea, Marae, Tuamotu|
Partagez
Tweetez
Enregistrer
+1