Ce site dont Beng Danielsson avait déjà signalé l’importance et le parfait état de conservation en 1952, est situé côté océan, à proximité immédiate de la piste, sur le motu Ohomo. D’après Eric Conte,  » ce site constitue sans doute l’un des marae les mieux conservés parmi ceux connus aux Tuamotu « . Il est composé de six cours juxtaposées dont le sol a été nettoyé de ses pierres. Ce sont donc autant d’unités comportant un ahu, des cistes et des pierres dressées. On distingue également une accumulation de blocs et dalles de corail correspondant au moins un four à tortue, sinon deux selon l’usage de la cuisson de cet animal aux Tuamotu.

Commentaires

2016-03-15T12:42:13+00:00 Categories: Marae, Takume, Tuamotu|
0 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer
+1