Localisé en bordure du rivage, côté large, le marae Teihonga situé sur la cote Est de l’atoll d’Amanu, est caractérisé par des zones dont les pierres du sol ont été retirées, les blocs ainsi prélevés ayant été accumulés en certains endroits. Sur une accumulation allongée de blocs recouverts de dalles, on remarque une pierre dressée. Il pourrait s’agir d’un ahu très perturbé. Trois cistes rectangulaires, construites avec des pierres sur chant sont visibles dans des zones dont le sol est dépourvu de pierres.

Les pierres dressées du marae étaient couronnées avec des tresses en palme de cocotier.

Ce marae était celui de Maehanga Tuaraira, le protecteur de cette partie de l’atoll. Comme lui, ses descendants, Tuterangi Nui, Moeariki (enterré à l’emplacement du village actuel) et Tepiki (le dernier descendant avant le christianisme enseveli sur le marae Marau ) dominèrent la partie sud de l’île.

Il existe un chant qui loue ce marae :

Faateni o te marge Teihonga
Ko vau hoki teie
Ko Maehanga tuaraira
A te paka tonga
A Tute rangi Nui puahiohio
E hio na i te tua O te maoake Puhi puhi na lama
A te maoake
Tihorohoro na tama a Moeariki.

Commentaires

Source :

CPSH – Eric Conte – Archéologie des Tuamotu 1990 p 54, réf 562 OEA-1


2016-11-12T08:51:26+00:00 Categories: Amanu, Marae, Sites archéologiques, Tuamotu|
0 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer
+1