Le Marae Vaitauarii se trouve à quelques centaines de mètres de la plage à Tepuu, entre une zone marécageuse et la base du Mont Mareura. L’ancien puits et la baignade, toutes proches, étaient des lieux très fréquentés par les femmes du voisinage, qui utilisaient les pierres du marae pour sécher les vêtements qu’elles lavaient au puits.

Le marae

Le marae se situe sur un petit morceau de terre unie qui n’est guère plus grand que le marae lui-même. Par sa forme, il est semblable à la plupart des marae à Tubuai, à l’exception près que le pavement consiste en blocs de pierre plus grands. L’enceinte pavée est à peu près de 9 m x 13 m et les côtés ne sont pas orientés. La taille moyenne des pierres dans les clôtures est d’à peu près d’un mètre.

Le puits

Le puits est presque circulaire avec un diamètre de 1,50 m, et d’à peu près un mètre vingt de profondeur. Le pourtour est muré de pierres, nivelé au terrain environnant, les pierres étant de la taille d’une brique à quatre ou cinq fois plus grande. Le puits est vraiment une source et l’eau est dirigée à travers un conduit de pierres jusqu’à la baignade, cinq mètres plus bas.

Le bain

Le bain est une piscine rectangulaire de 2,40 m de large sur 4,50 m de long. Ses côtés sont couverts de pierres comme ceux du puits, sa profondeur maximum étant de 1,35 m. Le fond est pavé de grandes dalles, actuellement recouvert de plusieurs centimètres de vase. Le surplus d’eau est amené de la baignade par une dérivation à travers une cannelure aux plantations de taro au bord du marais.

Commentaires

Source : Robert AITKEN Ethnology of Tubuai Bishop Museum 1922 pp 128-130
2016-12-15T14:27:55+00:00Categories: Australes, Marae, Mataura, Sites archéologiques, Tubuai|