Hao s’appelait autrefois Haoroagai. Munanui, roi de cette île, y vivait il y a seize générations. Sa taille comme ses ruses l’ont rendu célèbre. Cette célébrité subsiste de nos jours.

Un jour, il y a bien longtemps, un groupe d’hommes venant des îles de l’est, arrive sur I’île de Hao. Ils s’appellent les Manakia, et, suivant l’antique coutume demandent au roi de Hao, de combattre. Ce dernier, plein de ruses, les invite d’abord à festoyer avant de commencer la lutte.

Munanui envoie alors ses hommes pêcher des requins comestibles et des requins empoisonnés. Une fois les requins cuits, les bons sont servis aux guerriers de Munanui. Les Manakia reçoivent, eux, les requins empoisonnés. Ils ne tardent pas à trépasser après ce funeste repas. Munanui est grandement admiré pour cette façon expéditive de se débarrasser d’intrus gênants.

Le combat des chefs

Quelques temps plus tard, un autre groupe de guerriers débarque à Hao. Ils s’appelaient les « Manahune ». Leur roi Kahi, par l’intermédiaire de deux guerriers, propose à Munanui de se battre au komore (lance en bois dur). Munanui répond : « La lutte au komore ne prouvera que la force de nos lances. Demandez à votre roi s’il ne connaît pas une autre façon de lutter. »

Les deux guerriers rapportent à leur roi les paroles de Munanui et reviennent proposer à ce dernier de combattre au taora ofai (jet de pierres). Munanui leur dit : « La lutte au taora ofai prouvera notre adresse, demandez encore à votre roi s’il ne connaît pas une autre façon de se battre. »

Les guerriers porte-paroles retournent vers leur roi Kahi. Ce dernier les renvoie encore une fois pour demander à Munanui s’il consent à combattre avec la fronde. Munanui leur dit que cette façon de lutter ne prouvera que la force ou le poids des projectiles (maka). Il les invite à nouveau à demander à leur roi s’il n’y a pas un autre moyen de lutter.

La bonne façon de lutter

Kahi laisse partir ses guerriers pour la dernière fois en proposant la lutte au corps à corps (taputo). Munanui est enchanté et s’écrie: « Allez dire à votre roi que j’accepte, cette lutte prouvera vraiment la force des hommes ».

Munanui revêt sa coiffe et son costume confectionnés à partir de plumes d’oiseaux. Il ne porte qu’une petite bande d’étoffe pour se voiler les parties sexuelles. Il n’a pas d’armes de guerre, ni de bouclier, il se sert de ses mains pour combattre. Souvent, il se met à genoux ou s’enterre à moitié pour cacher sa grande taille. Quand Munanui se présente sur le champ de bataille, Kahi le regarde et lui dit: «Ta réputation est grande Munanui ».

Quatre hommes à la fois dans la main

Munanui regarde l’horizon vers l’est, puis vers le couchant. Il porte son regard vers le nord et le sud, il lève les yeux au ciel puis vers la terre. Il contemple son île de Hao, puis son lagon et dit : « Au moment où la terre Haoroagi a été faite, est né le roi Munanui. Je suis né à Vainono, tous les étrangers doivent être renvoyés chez eux ».

Tandis qu’il termine son discours, il se met à genoux et dit : « Je me mets à genoux, je gesticule du derrière, je fais ballotter mes testicules. Je suis un grand guerrier, tu es un petit guerrier, tes hommes sont petits. Je vous dis de quitter l’île ». C’est alors que commence la bataille. Munanui prend quatre hommes à la fois dans ses mains, et les déchire. Kahi n’a presque plus de guerriers lorsqu’il s’enfuit.

Munanui, un guerrier invaincu

Beaucoup d’hommes, originaires de tous les pays, se sont mesurés au roi géant Munanui. Ils n’ont jamais pu le battre, à cause de sa grande force et de ses mauvais esprits.

On raconte également qu’un jour, Munanui a pris d’énormes prises. La première, une baleine, était immense. On voit encore deux cailloux de la longueur de ce mammifère à l’endroit où Munanui l’a sorti de l’eau, cet endroit s’appelle Koreke.

Ensuite, il a attrapé un énorme requin. Il a pris aussi une anguille qui n’avait pas d’arêtes. Elle était si longue qu’elle est presque tombée dans le trou de l’horizon. Il a pêché encore un poisson gigantesque appelé tutufau qui avait la forme d’un crabe.

L’arène de combat Marumaruatea de Munanui a été démolie en partie en 1996 par le feu. Le marae et la tombe du roi Munanui qui mesure 4,50 m de longueur, se trouvent du coté du vieux village de Vainono, à Gake, à l’extrémité sud de l’atoll de Hao.

Commentaires

Source :

Teuira HENRY. Société des Océanistes. Tahiti au temps anciens : légende du roi Munanui.
Légende de Munanui, communiqué par le capitaine Victor. Société des Etudes Océaniennes, bull n°24 p11
CSP HAO – Dessin : Daniel AKEOU
DB


2018-03-23T14:55:37+00:00Categories: Hao, Légendes des Tuamotu, Tuamotu, Vainono|Tags: |
Partagez3,4K
Tweetez
Enregistrer1
+11
3,4K Partages