Hao s’appelait autrefois Haoroagai. Munanui, roi de cette île vivait il y a quinze générations. Ses hauts faits lui ont donné une célébrité locale qui subsiste encore de nos jours. Il est mort à Hao de sa belle mort, sans avoir une seule fois été atteint par les guerriers qui sont venus se mesurer avec lui à cette époque. La maladie le frappa : c’était le  » ira « . On essaya de la vaincre à l’aide de médicaments, mais ce fut en vain. La maladie s’aggravant, il envoya des messagers dire aux habitants de se réunir et leur dit :

Je suis dans la maladie ; courage pour vous autres tous; faites attention; prenez garde, quand des guerriers viendront ici, vous n’aurez plus votre roi devant vous dans les jours à venir proches ; vous n’aurez plus rien, je serai en terre ; restez, je m’en vais dans la nuit retrouver mes hommes.

Il est mort tranquillement. Hao tout entier a pleuré la mort de Munanui ; tous les hommes de l’île étaient rassemblés près de Munanui. Il est resté exposé pendant quatre jours et son corps n’était pas encore décomposé ; on avait bien installé son corps avec son costume de plumes d’oiseaux et tout ce qu’il avait, Il n’avait pas de cercueil ; on l’a simplement placé dans une grotte naturelle. Quand on a porté son corps pour le placer dans la grotte, les hommes sont restés pendant plus de vingt jours à pleurer leur roi avant de retourner chez eux ; arrivés chez eux, ils pleuraient et avaient le cœur serré d’avoir perdu leur grand roi.

Non loin de l‘arène de combat et du marae Poureva, qui sont cités dans la légende, on peut voir au milieu d’une ancienne cocoteraie, la tombe du roi Munanui. Cette tombe matérialisée par des pierres de corail dressées surprend par l’ampleur de ses dimensions : 4,50 m de longueur sur 1,20 m de largeur. Il y a quelques temps, certaines personnes ont coupé les cocotiers détruisant l’atmosphère propice au recueillement et ont planté une croix chrétienne complètement inconvenant pour un roi païen.

Commentaires

Source :

HENRY Teuira. Tahiti au temps anciens : légendes du roi Munanui.
Jean Noël PUTUA et Olivier Babin 2000
Dessin Félicia, élève du CSP HAO – 2000