On peut se tromper.

La pierre Fareroi, de 0,50 m de hauteur, légèrement inclinée est à six pas à l’Est d’un Uru et signale le lieu de rencontre entre la chefferesse Purea et le navigateur anglais Wallis (1728-1795) en 1767. Cette rencontre a été immortalisée par une gravure.

Purea était la grande chefferesse de Papara et la femme de Amo. Elle salua traditionnellement avec une feuille de bananier. Les navigateurs anglais prirent son geste d’accueil pour un signe de soumission. Le marae Fareroi (maison de lit), qui était le marae de Purea, se situait à l’emplacement de l’école Fareroi. Il a été détruit pour la construction de l’école qui a été baptisé de son nom en mémoire du lieu.

Commentaires

Source :

HENRY Teuira – 1968 – SO – Tahiti aux temps anciens. p 81 –


2016-04-20T17:25:17+00:00 Categories: Hitimahana, Mahina, Marae, Tahiti|
0 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer
+1