Les pierres dressées du Mou’a Vaihi semblent rattacher à la légende des femmes Fara re’a et Fara ‘ute et à leur hauts faits.

Fara re’a fait couler une rivière sur la terre Vaihi (l’eau qui jaillit) située à la pointe marao’e et de Fa’ie sur l’île de Huahine. Là se trouveraient également deux grottes dans lesquelles elle a séjourné, et un aplomb rocheux duquel elle est dite être tombée dans la mer, et s’être tranformée en requin. D’où le nom Fare re’a de la passe de Maro’e. Ces deux femmes sont dites venir d’une terre nommée vai-hi qui pourrait correspondre à Hawai’i (îles sandwich). (Saura, 2005)

Les pierres dressées retrouvées sur le site même de la source Vai-hi semble correspondre à cette légende. Aujourd’hui cette source est dégradée par la construction d’un captage qui a forcé à bétonner la zone juste au-dessus des pierres dressées. Les pierres elles-mêmes ont été dégradées par des inscriptions récentes.

Commentaires

Source :

Saura, Huahine aux temps anciens, 2005

2017-01-20T10:50:52+00:00Categories: Huahine, Pierre remarquable|