Un lieu stratégique. Selon la tradition orale polynésienne, le point de départ des âmes se situe en général à la pointe nord-ouest de chaque île. La pointe Kiukiu (qui signifie très ancien) sur l’île de Hiva Oa serait le point de départ des âmes de de Nuku-Hiva, Hiva oa, Ua Pou et Tahuata aux îles Marquises.

Les marquisiens distinguaient l’esprit de la matière. Ils croyaient que la mort n’était que la séparation de l’âme avec le corps. Ils ne savaient pas, disaient-ils, d’où venait celle-ci ; mais ils pouvaient sûrement dire où elle allait. Elle se rendait d’abord sur le sommet de la pointe Kiukiu : c’était là que devaient se rassembler les âmes pour accomplir leur destinée d’outre-tombe.

Quand il y en avait beaucoup, la mer s’entrouvrait et elles tombaient sur une terre merveilleuse où il n’existait que des plaisirs. Cette terre était couverte de beaux arbres qui portaient des fruits exquis; elle renfermait un joli lac dont les eaux étaient immuablement calmes et de couleur bleue.

La déesse Upu régnait sur ce paradis, et elle ne permettait d’y habiter et de jouir de ses délices qu’à ceux qui, de leur vivant, n’avaient pas été méchants, avaient commandé à d’autres hommes et avaient possédé de grandes richesses, surtout des petits cochons. Les kikino (hommes de rien) n’étaient pas admis à entrer dans ce lieu enchanteur; ils allaient dans une terre sombre, n’ayant que des eaux bourbeuses, et où jamais ne pénétrait un rayon de soleil.

Néanmoins, toutes les âmes ne demeuraient pas dans ces lieux éternellement; après y être restées un temps considérable, elles retournaient donner la vie à d’autres corps. Les étoiles filantes étaient pour eux des manifestations des déplacements des âmes.

Commentaires FB

Source :

Association Rohutu no’ano’a
Eugène Caillot, Histoire de la Polynésie orientale 1910 p 31
Dr Louis ROLLIN, Les îles Marquises Paris 1929