Dans le cadre de la Force Alfa, les deux porte-avions français Foch et Clemenceau ont effectué des missions de surveillance aérienne des lieux d’expérimentations en 1966 et 1968 en Polynésie française . Ils ont tous deux mouillés dans la baie de Tapuaereha, à Vairao, qui avec plus de trente mètres de fond est la seule à Tahiti à pouvoir accueillir des navires à aussi fort tonnage.

Le porte avions Foch rejoint Tahiti le premier, le 22 mai 1966, pour une mission de dix mois  de surveillance des espaces aériens, au cours de laquelle le groupe aérien va totaliser 8 000 heures de vol et 2 748 catapultages.

L’arrivée du Foch en 1966 fût un sacré évènement. Nous avons mouillé à Vairao, et de suite nous avons été accostés par une multitude de pirogues bien chargées. Des musiciens et des danseuses sont montés à bord nous remettre des colliers de fleurs. C’était magique.

C’est le 18 mai 1968 au soir que le porte avions Clémenceau mouille sur coffre dans la baie de Tapuuareha à Vairao. Durant cette campagne du 10 juin au 11 septembre, le Clemenceau réalise cinq sorties aux alentours de Mururoa et de Fangataufa, et soixante-cinq jours de mer. Son groupe aérien effectue environ 3 500 heures de vol. Le Clemenceau quitte Vairao le 16 octobre en marquant un énorme « MAURUURU » son pont d’atterrissage (photo 1)

Commentaires

Source :

Photo 1 : Le Foch à Vairao en 1968 (Marine)
Photo 2 : Le Foch à Vairao en 1966 (Sylvain)
Photo 3 : Avions Etendard et le porte-avions Foch à Tahiti en 1966 (coll. Dassault)


2018-08-10T14:56:03+00:00Categories: Patrimoine maritime, Tahiti, Taiarapu-ouest, Vairao|