Puo’oro est l’un des ruisseaux formé à partir de multiples sources situées au pied des montagnes de Arue-arii.
Puo’oro veut dire  » de l’eau qui gargouille. Les légendes relatent l’histoire de deux guerriers se battant dans ce ruisseau profond. Le plus fort, par strangulation essaie de noyer son rival ; ce dernier cherche à sortir sa tête de l’eau pour respirer d’où l’évocation d’un gargouillis. La dénomination  » Puooro  » évoque également le centre d’adoration du dieu Oro.
Le ruisseau Puo’oro se jette, après une traversée canalisée dans le camp de Arue, à l’ouest du terrain municipal de sports. Aux temps anciens, il se perdait dans une vaste zone lagunaire, abri de nombreuses embarcations.
RATA, un grand guerrier des Tuamotu, se décida à préparer son voyage et consulta ses artisans au sujet de la fabrication d’une embarcation propre au combat en mer. Ainsi, ils partirent pour trouver des  » arbres convenables  » …
 » La procession, ayant ramassé des présents, se dirigea vers le lac Puooro de Papaoa qui, en ce temps-là, était clair et profond. Au bord du lac se trouvaient de nombreuses pirogues doubles et simples qui utilisaient le lac comme étant un port car il était réuni à la mer par un large canal « . Ils traversèrent le lac et se rendirent dans la vallée où se trouvait le premier tronc qu’ils lièrent avec des cordes et le trainèrent…

Commentaires

Source : HENRY Teuira, Tahiti aux temps anciens, p. 501 à 506 .
MATAOA Antonio, association Pii Rau Roa.
Mata Ora, à la découverte du patrimoine de Arue. Lycée Samuel Raapoto, Mai 2004
2014-10-27T12:15:31+00:00Categories: Monuments naturels, Sources, Tahiti|