Ah ces ingénieux missionnaires ! En effet ils ont conçu un remarquable réseau de sentiers pavés autour de l’île en s’appuyant sur les tracés des chemins traditionnels. Ces “pavés”, surélevés pour mieux permettre l’écoulement des eaux de pluie, ont été construits vers 1840, un peu à la manière des voies romaines au moyen de pierres plates soigneusement posées bord à bord, avec de solides bas côtés et des rigoles pour drainer les eaux de ruissellement.

Autre prouesse, au col de Kirimiro, au lieu-dit Mariuroa, frère Gilbert Soulié a fait réaliser au sommet de la montagne de Mariuora un tunnel en pierres taillées en arceau et formant un arc de triomphe.

Une grande réjouissance a été organisée par le Père Laval au début de l’année 1861 pour l’inauguration de ce “pavé” en présence du jeune roi Joseph qui avait alors treize ans.

Le sentier Teruakeika, qui passe par le col de Kirimiro était utilisé quotidiennement dans les années 1950 par les enfants de la côte ouest pour se rendre à l’école de Rikitea. Une fois au col, la tentation était bien grande pour les jeunes écoliers de ne pas redescendre vers le chef- lieu mais de passer la journée en montagne.

Voir fiches :
Sentier Teramapiko de Taku
Chemin des douze apôtres

Commentaires

Source :

LAVAL Mangareva, histoire ancienne d’un peuple polynésien 1938.
LAVAL Mémoires. Introduction du père O’REILLY p CX –
SOULIE : Mon clocher à Mangareva p 146
Plan de situation des biens territoriaux BAC mai 1976


2018-03-11T10:25:05+00:00 Categories: Gambier, Mangareva, Sentier|
0 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer
+1