La vraie source d’eau Hotuarea n’est plus visible aujourd’hui. Le bassin aménagé en 1997 par la commune à l’extrémité de la pointe Hotuarea serait une résurgence de cette source.

La source se trouverait à l’Ouest de l’actuelle Maison des scouts de Faaa. D’autres résurgences de la source existeraient dont une alimente un petit site marécageux qui est entretenu par les habitants car une plante médicinale, le Tamore (Polygonum dichotomum) y pousse. Cette plante herbacée dépourvue de toxicité est proposée dans la pharmacopée traditionnelle pour soigner les brûlures d’estomac, les troubles menstruels, les névralgies, les céphalées. etc…

La source Hotuarea, un site légendaire

Une légende relate l’étrange disparition d’une jeune fille à source Hotuarea. Cette jeune fille était descendue de chez ses grands parents chez qui elle vivait sur les hauteurs de Pamatai pour puiser de l’eau à la source comme d’habitude. Mais un jour, elle ne rentra pas. Les recherches se sont avérées vaines. D’attente en inquiétude, les jours et les nuits se succédant sans nouvelles, le désespoir s’était emparé des grands parents. Dans leur immense douleur, l’esprit perturbé, ils se laissèrent mourir à leur tour…

Un autre légende relate l’histoire de la fille du aito Tu-te-rai qui se rendait en cachette à la source Hotuarea par un sentier tracé qui traversait des talwegs aujourd’hui disparus. Dans la source de Hotu-ârea elle aurait mis au monde son enfant premier-né, à l’insu de ses proches. Une histoire tragique aurait entouré cette maternité.

Commentaires

Source :

Bulletin d’informations communales Te-fana.
Cellule Ethnologie et Traditions orales du service de la Culture et du Patrimoine


2018-07-13T15:35:16+00:00Categories: Faa'a, Hotuarea, Légendes des îles du Vent, Sources, Tahiti|