La source Papara oro vai, est cachée dans la brousse en bord de mer du coté d’Atimaono, dans la commune de Papara. C’est le lieu d’une belle légende qui d’après certaines personnes serait à l’origine du nom « Papara ».

Dans les temps anciens, Papara et Paea étaient régulièrement en guerre. Un jour, lors d’une trêve, le arii (roi) de Paea, invita toute la population de son royaume à une grande fête qui se déroulerait la grotte de Maraa, proche de la limite entre Paea et Papara.

L’ambiance était grandiose, la musique battait son plein et l’alcool coulait flot. Petit à petit les convives de Papara enivrés s’allongeaient pour un profond sommeil éthylique.

Lorsque toute la population le Papara fut plongé dans ce profond sommeil, les gens de Paea encore vigoureux recouvrirent les hommes de Papara de feuilles et de branchages et y mirent le feu. Seule une belle et sobre vahine dotée d’une paire d’ailes, la princesse Teri’irere, pu s’envoler et ainsi échappa au massacre. D’en haut, elle vit une énorme flamme provenant de Maraa où les gens de Papara brûlaient.

En survolant la pointe Erich, elle vît sur le récif, un beau jeune homme dénommé Makai qui lui donna rendez vous au marae Mahaitea de la pointe Manomano. Mais ce dernier avait une idée pas très honnête dernière la tête et Teriirere, méfiante s’échappa des deux premiers pièges tendu par le tane (homme).

Le jour suivant, Makai se cacha dans un trou d’eau situé le long du chemin qui mène du récif au marae Mahaitea et réussit à attraper Teriirere et à la séduire.
L’acte d’amour accomplit, ils allèrent se laver dans une source, qui garde désormais la trace de leurs ébats. A marée basse, l’eau de cette source devient jaune, couleur du para.

Cette source dénommée Papara oro vai, a donné son nom à « Papara« , l’une des communes de Tahiti.

Commentaires

Source :

Robert du Comité des Sages de Papara
Michele de Chaseaux


2018-02-05T08:50:17+00:00Categories: Atimaono, Légendes des îles du Vent, Papara, Sources, Tahiti|