Au pied de la source Vaitipiha, située à Ahonu dans la commune de Mahina, se trouvait il a encore quelques années un très vieux purau (hibiscus tiliaceus) qui étalait ses racines au fond du bassin naturel creusée par la source. On avait vraiment l’impression qu’une chevelure d’une femme tapissait la source. Et entre les racines se glissait un gros puhi (anguille).

La légende de vahine Tetea

La légende raconte que ce sont les cheveux de vahine Tetea et que l’anguille est l’homme qu’elle entraina avec elle.

A une époque éloignée, le propriétaire des lieux allait pêcher comme tous les soirs et lorsqu’il revient il s’aperçoit que quelques uns de ses taros ont été coupés, comme si quelqu’un les avait mangé cru, car il ne restait que les tiges vertes. Plusieurs fois la même scène se produisit.

Il décide d’élucider ce mystère et un soir, il se dirige vers la mer avec son matériel de pêche comme si il allait pécher, mais rapidement il rebrousse chemin. En arrivant chez lui, il voit une belle et jolie fille en train de manger ses taros. Il s’amourache de la belle vahine Tetea qui l’entraine dans la source.

L’histoire ne raconta pas ce qui se passa ensuite, mais on vous le laisse deviner.

Un site culturel qui a failli disparaître

Malheureusement, la civilisation moderne est arrivée, et au début des années 2000 l’arbre centenaire a été élagué sans scrupule, le bassin naturel a été maçonné en galets de rivière dans une forme qui s’apparente à un bidet antique.  Vahine Tetea ne devait pas être très contente de son nouvel environnement, car la source s’est tarie et l’anguille a disparue.

Heureusement, le propriétaire a laissé l’arbre repousser et étaler de nouveau ses racines et un jour, l’eau est revenue. L’anguille également.

Commentaires

Source :

MAIKA de Mahina,  juillet 2015


2017-04-30T17:25:09+00:00 Categories: Ahonu, Légendes des îles du Vent, Mahina, Sources, Tahiti|
551 Partages
Partagez544
Tweetez
Enregistrer6
+11